Échelle Humaine

Edition 2020

7 jours de festival
Du 21 au 27 sept. 2020

Il y a 2 ans et 2 mois

Du 21 au 27 septembre 2020, Lafayette Anticipations présente la troisième édition de son festival intitulé Échelle Humaine.

Dans (sans titre)(2000), pièce de Tino Sehgal interprétée ici par Boris Charmatz, c’est toute l’histoire de la danse scénique du XXe siècle qui traverse le corps de l’interprète, et vice-versa. Que l’on reconnaisse ou non les références qui en jalonnent l’écriture, cette pièce constitue une forme de « musée de la danse » et envisage le corps comme une œuvre muséale en constante transformation.Dans Farci.e, Sorour Darabi se demande comment discourir sur le genre dans une langue qui assigne un genre aux mots. En farsi, sa langue maternelle, genre se dit « جسن ی ت » « jenssiat » et signifie matière. Son genre à lui.elle, ce sont la peau, la chair, les os, les muscles. Simon Senn a acheté en ligne la réplique numérique d’un corps féminin. En trois bricolages, ce corps théoriquement impersonnel devient le sien. Be Arielle F explore cette expérience sensuelle et les questions éthiques, juridiques et psychologiques qu’elle soulève.Tout au long du weekend, les corsets et faux-cul d’Attitudes habillées (Balkis Moutashar), les masques de Manual Focus (Mette Ingvartsen), les vêtements composites de « Sorry But I Feel Slightly Disidentified… » (Benjamin Kahn) font surgir des figures inédites qui bravent les stéréotypes et forcent nos regards à s’affronter eux-mêmes.

Programme conçu par Amélie Coster.

Présenté avec le Festival d’Automne à Paris.

En partenariat avec Libération et Mouvement.

Balkis Moutashar, Attitudes habillées - les soli © Martin Argyroglo
Mette Ingvartsen, Manual Focus © Martin Argyroglo
Benjamin Kahn, Sorry but I feel slightly disidentified © Martin Argyroglo