Café-Restaurant pluto

L'adresse immanquable du quartier du Marais ! Le chef Thomas Coupeau s’installe à la Fondation et propose un café-restaurant à la cuisine savoureuse en journée, et en soirée.

Au déjeuner, l'après-midi et en soirée sont proposés des plats gourmets et réconfortants, empreints des souvenirs d'enfance du chef, des recettes de ses parents restaurateurs et des parfums des marmites préparées par ses grands-parents vietnamiens. Le menu, accordé aux saisons se renouvelle chaque semaine; vous aurez peut-être la chance de déguster de savoureuses patates douces au four, habillées d'une crème fraîche ciboulette et d'un laquage au miso d'orge, ou des mac'n'chesse façon cacio e pepe, accompagnés par l'un des vins nature soigneusement sélectionnés par l'équipe. Pour le dessert ou le goûter, banana bread, cookies, profiteroles revisitées et autres pâtisseries régressives vous attendent - à sublimer d'un chaï latte ou d'un thé parfumé.

L'occasion de faire une pause après une visite d'exposition, entouré·es d'oeuvres d'artistes du moment, dans l'écrin exceptionnel imaginé par Rem Koolhaas.

 

Services

Café / boissons : 11h - 12h30
Déjeuner : 12h30 - 15h
Café / boissons : 15h - 18h
Apéritif : 18h - 19h
Dîner : 19h30 - minuit (dernière commande nourriture à 23h)

Horaires

Lundi Fermé

Mardi Fermé

Mercredi Fermé

Jeudi 11h - Minuit

Vendredi Fermé

Samedi Fermé

Dimanche 11h - 19h

À découvrir en ce moment

Composée d’un ensemble de treize tirages photographiques, la série Le temps scellé présente un paysage déserté. L’absence humaine suggère un endroit sinistré, voire post-apocalyptique. Dove Allouche s’est rendu à Tallinn en Estonie sur les lieux de tournage de Stalker d’Andreï Tarkovski (1979) pour photographier la mystérieuse « zone » qui intrigue les protagonistes du film. Près de trente ans plus tard, l’artiste a capturé cet endroit en utilisant les plans et la lumière prisés par Tarkovski. Cette dualité met en exergue la permanence de la mémoire d’un lieu où le temps semble figé, ou « scellé » selon l’intitulé de l’œuvre. En enregistrant mimétiquement la topographie du film Stalker, Dove Allouche explore ses thèmes de prédilection que sont le temps et l’invisible tout en restituant l’atmosphère d’un lieu qui évoque à la fois l’histoire soviétique et la genèse d’une fiction cinématographique majeure.

Dove Allouche

Le temps scellé