Daniel Steegmann Mangrané, A Transparent Leaf Instead Of The Mouth, 2016-2017, Blaise Adilon
Daniel Steegmann Mangrané, A Transparent Leaf Instead Of The Mouth, 2016-2017 Blaise Adilon

A Transparent Leaf Instead Of The Mouth

Date : 2017
Technique : Installation, vivarium (verre, métal), éléments végétaux, eau, phasmes branches et feuilles
Dimensions : 250 x 500 x 500 cm
Exposition : 14e Biennale de Lyon

A Transparent Leaf Instead Of The Mouth joue de la tropicalité et du vivant dans un espace sculptural strictement moderniste.

Ce vivarium imposant interroge le mouvement et sa perception, notamment rétinienne, grâce à la transparence des parois et au camouflage de ses « phasmes-feuilles ». Ces derniers évoluent dans un écosystème formé à partir de chêne, de hêtre, de ronce et de fougère ; un environnement qui témoigne de la place du vivant chère à l’artiste.

Pour la conception dont le socle, support de l’écosystème, a été produit par la Fondation, Daniel Steegmann Mangrané s’inspire du modernisme organique d’Alvar Aalto, architecte et designer, qui privilégie l’association des formes et des fonctions de manière à créer des espaces adaptés au monde moderne en dialogue avec la nature.
Daniel Steegmann Mangrané, A Transparent Leaf Instead Of The Mouth, 2016-2017, Blaise Adilon
Daniel Steegmann Mangrané, A Transparent Leaf Instead Of The Mouth, 2016-2017 Blaise Adilon
Daniel Steegmann Mangrané, A Transparent Leaf Instead Of The Mouth, 2016-2017, Blaise Adilon
Daniel Steegmann Mangrané, A Transparent Leaf Instead Of The Mouth, 2016-2017 Blaise Adilon