Courtesy de l'artiste ; Esther Schipper, Berlin ; Lafayette Anticipations – Fondation d'entreprise Galeries Lafayette, Paris. Photo : Andrea Rossetti

Empathy I

Date : 2018
Technique : Installation, simulateur 5D (vidéo, son, mouvement, eau et vent), vidéo 3:49 minutes
Exposition : Revolution

Ce travail est né de l’intérêt de l’artiste pour les lieux de loisirs, des attractions touristiques telles que le château de Neuschwanstein aux parcs thématiques tels que Disneyland Paris.

En collaboration avec une société qui conçoit des manèges pour parcs à thème, il a développé un simulateur immersif qui, plutôt que de projeter l’utilisateur dans des univers imaginaires, le propulse dans le monde « réel » au moyen d’images trouvées sur YouTube et de vidéos en caméra subjective. Grâce à des sièges installés sur une plateforme mobile, l’installation reproduit les mouvements des différents protagonistes du film. En permettant au spectateur de ressentir à son tour des expériences (dramatiques, joyeuses, banales…) vécues par d’autres, l’artiste met l’accent non plus sur l’image mais sur le corps. Il envisage ainsi son œuvre comme une « expérience sculpturale » plutôt qu’un film. La hiérarchie imposée par les mass media contemporains, une industrie dominée par l’image, se voit dès lors subordonnée à des sensations primaires telles que danger, vitesse et immobilité ou encore tristesse et plaisir. Dans le contexte socio-technologique actuel, où l’expérience de l’individu prend le pas sur l’identification au groupe, Empathy I porte un regard sur un monde toujours plus factice, à la fois excitant et inquiétant.
Courtesy de l'artiste ; Esther Schipper, Berlin ; Lafayette Anticipations – Fondation d'entreprise Galeries Lafayette, Paris. Photo : Andrea Rossetti
Courtesy de l'artiste ; Esther Schipper, Berlin ; Lafayette Anticipations – Fondation d'entreprise Galeries Lafayette, Paris. Photo : Andrea Rossetti
Courtesy de l'artiste ; Esther Schipper, Berlin ; Lafayette Anticipations – Fondation d'entreprise Galeries Lafayette, Paris. Photo : Andrea Rossetti