Vue de l’exposition DUMPTY par Cyprien Gaillard à Lafayette Anticipations. Frise 1, 2022. Vidéo HD sur écran LED. Courtesy de l’artiste © Timo Ohler

Une conversation autour de l'exposition de Cyprien Gaillard et des thèmes du temps, du désordre, des marges et de la résistance.

Rebecca Lamarche-Vadel, commissaire de l'exposition à Lafayette Anticipations et au Palais de Tokyo, en conversation avec les auteur·rice·s du catalogue Lisa Le Feuvre, Louis Henderson et Olivier Schefer.

Rebecca Lamarche-Vadel est directrice de Lafayette Anticipations, Fondation des Galeries Lafayette. Elle était en 2020 la commissaire générale de la Biennale de Riga, "and suddenly it all blossoms", et réalisatrice du long métrage tiré de l'exposition.

De 2011 à 2019, elle est curatrice au Palais de Tokyo où elle a assuré le commissariat, entre autres, des cartes blanches à Tomas Saraceno, ON AIR (2018-2019) et à Tino Seghal (2016). Elle y a également présenté les expositions de Marguerite Humeau, FOXP2 (2016), d'Ed Atkins, Bastards (2014), Evian Disease d'Helen Marten (2013), ou encore Mo'swallow (2014) de David Douard, ainsi que l'exposition collective Le bord des mondes (2015). 

Elle collabore régulièrement avec des institutions internationales, avec les projets 72 hours of truce : exploring immediate signs (2013) et Bright intervals (2014) au MoMA PS1 (New-York), FOXP2 (2016) à Nottingham Contemporary, Landscape (2014) avec le Stedelijk Museum (Amsterdam) ou encore Des présents inachevés en résonance de la Biennale de Lyon (avec Oliver Beer, Julian Charrière, Jeremy Shaw et Benoît Pype, 2013). En 2017, elle était co-commissaire de l’exposition Voyage d’Hiver au Château de Versailles.

Rebecca Lamarche-Vadel publie régulièrement dans des revues et catalogues français et internationaux, elle intervient dans de nombreux séminaires et jurys en France et à l’étranger (FIAC, Pavillon français de la Biennale de Venise etc).

Elle est diplômée en Histoire de l’Art, Histoire et Sciences Politiques de l’Université Paris I - La Sorbonne.

Olivier Schefer est écrivain et philosophe.

Il enseigne l’Esthétique à l’Université Paris I. Traducteur et interprète des fragments philosophiques de Novalis, il consacre ses travaux aux échos contemporains du romantisme, aux figures du somnambule et du revenant, comme à la problématique des ruines et de l’entropie. Il a récemment publié un essai intitulé Sur Robert Smithson, Variations dialectiques (La Lettre Volée, 2021). 

Lisa Le Feuvre est commissaire, auteure et éditrice. Elle s'engage à communiquer le rôle nécessaire et urgent de l'art dans la société à travers ses expositions, ses conférences, ses publications d'ouvrages et d'essais académiques.

Lisa Le Feuvre est actuellement la première directrice de la Holt/Smithson Foundation, une fondation d'artistes dédiée à l'héritage créatif des artistes Nancy Holt et Robert Smithson. En collaboration avec des artistes, des écrivain·e·s, des penseur·ses et des institutions, la fondation réalise des expositions, publie des livres, lance des commandes d'artistes, programme des événements éducatifs, encourage la recherche et développe des collections dans le monde entier depuis son siège au Nouveau-Mexique. Précédemment basée au Royaume-Uni, Lisa Le Feuvre a dirigé le Henry Moore Institute et le programme d'art contemporain du National Maritime Museum. Elle a travaillé dans plusieurs institutions artistiques londoniennes, dont la Tate Britain, la Serpentine Gallery et la Photographers' Gallery, et, en tant qu'universitaire, elle a été basée au Goldsmiths College et au Birkbeck College à Londres. Le Feuvre a contribué au catalogue de l'exposition HUMPTY \ DUMPTY.

Louis Henderson est un cinéaste et un écrivain qui expérimente différentes manières de travailler avec les gens pour aborder et remettre en question notre condition mondiale actuelle définie par le capitalisme racial et l'histoire toujours présente du projet colonial européen. 

Les films et les installations de Louis Henderson ont été présentés dans divers festivals internationaux de cinéma, musées d'art et biennales et sont distribués par LUX et Video Data Bank. Louis Henderson fait actuellement son doctorat à l'École nationale supérieure d'arts de Paris-Cergy. Ses recherches portent sur les paysages fluviaux de l'est de l'Angleterre et de la Guyane à travers des "redites en spirale" des œuvres de Wilson Harris et Nigel Henderson. Il vit et travaille à Paris et à Berlin, et est membre du SWRG.