Dérives avec Cécile B. Evans

En ligne
1ère diffusion il y a 13 jours

Dérives avec Cécile B. Evans

1h
Le travail de Cécile B. Evans traite des émotions, de la résistance et du changement.
A l'occasion de cette rencontre Dérives, il s'agit d'explorer l'implication changeante, ludique et profonde de l'artiste au travers des différentes sources qui inspirent ses films : de la collecte de Tweets au ballet classique.
 
En conversation avec Madeleine Planeix-Crocker, curatrice associée, Cécile B. Evans aborde les questions de visibilité, d'éthique et de collaboration présentes dans son processus créatif.
Rencontre
En ligne
jeudi 15 juil. 2021
de 19h à 20h15

Avec

Cécile B. Evans est un·e artiste américano-belge qui vit et travaille à Londres.

L'œuvre d'Evans examine la valeur de l'émotion et de sa rébellion au contact de structures idéologiques, physiques et technologiques. Iel travaille actuellement sur une nouvelle commande de performance pour le festival MOVE au Centre Pompidou Paris (FR). Parmi les expositions individuelles récemment sélectionnées, citons 49 Nord 6 Est - Frac Lorraine (FR), Museum Abteiberg (DE), Tramway (UK), Chateau Shatto (US), Museo Madre (IT), mumok Vienna (AT), Castello di Rivoli (IT), Galerie Emanuel Layr, Vienne (AT), Tate Liverpool (UK), Kunsthalle Aarhus (DK), M Museum Leuven (BE), De Hallen Haarlem (NL), et Serpentine Galleries (UK). Le travail d'Evans a été présenté, entre autres, à la Whitechapel Gallery (UK), à la Haus der Kunst (DE), à la Mito Art Tower (JP), à la Renaissance Society Chicago (US), à la 7e Biennale internationale de Moscou (RU) et à la 4e Biennale industrielle de l'Oural (RU), Galerie Kamel Mennour (FR), Louisiana Museum of Modern Art, Copenhague (DK), 9e Biennale de Berlin (DE), 20e Biennale de Sydney (AUS), Fundació Joan Miró, Barcelone (ES), et Musée d'Art Moderne de Paris (FR). Les films d'Evans ont été projetés dans des festivals tels que le New York Film Festival et le Rotterdam International. Les collections publiques comprennent le Museum of Modern Art, New York (US), la Rubell Family Collection, Miami (US), le Whitney Museum of American Art (US), De Haallen (NL), le Castello di Rivoli, Turin (IT), le Louisiana Museum of Modern Art, Copenhague (DK) et le FRAC Auvergne (FR).

Plus d'infos

Originaire de Los Angeles, Madeleine Planeix-Crocker est curatrice associée à Lafayette Anticipations.

En 2018, elle y a fondé les  "Warm Up Sessions", un cycle de rencontres publiques et participatives autour des pratiques de training en danse et en performance. Au printemps 2021, elle propose une nouvelle série, "Dérives", qui souhaite contribuer à l'écriture de nouvelles histoires des arts à travers des dialogues co-construits avec des artistes contemporain·e·s. Ses intérêts se portent à la croisée de la recherche et de la curation de performances féministes, queer et intersectionnelles.

Diplômée de Princeton University en études culturelles, Madeleine a obtenu un Master spécialisé en Médias, Art et Création de HEC Paris et un M2 à l’EHESS. Elle y a porté un projet de recherche-création sur les performances féministes et les “safe spaces”, avec l’association Women Safe, où elle mène désormais un atelier de théâtre et d’écriture créative.Madeleine poursuit actuellement une thèse à l’EHESS (CRAL) autour des performances en commun contemporaines en France.

Elle pratique la danse et le théâtre depuis l’enfance.

À propos

Crédits

Amos' World, video installation, 2017-18, co-commissioned by mumok (Vienna), Museum Abteiberg, FRAC Lorraine, and Tramway (Glasgow), courtesy the artist, LAYR Vienna, and Chateau Shatto (Los Angeles). 

What the Heart Wants, video installation, 2016, commissioned by the 9th Berlin Biennale in co-production with De Hallen Frans Hals Museum, Kunsthalle Winterthur, and Kunsthalle Aarhus. Courtesy the artist.

Notations for an Adaptation of Giselle (welcome to whatever forever), 6 channel installation, 2020, commissioned by Centre Pompidou, curated by Caroline Ferreira. Featuring performances by Alexandrina Hemsley and Sakeema Crook.

for A Future Adaptation (Willis' battle of whatever forever), 3 channel installation, 2021, co-commissioned by Kistefos Museum and Ballet Nationale de Marseille / (LA)HORDE, curated by Martha Kirszenbaum. Featuring performances by members of Ballet National de Marseille and L'Ecole Nationale de Danse de Marseille. Courtesy the artist, LAYR Vienna, and Chateau Shatto (Los Angeles). Part of the ongoing project A Future Adaptation