Musiques pour Tuyauterie (But I Do)

Artiste : Saâdane Afif
Date : 2018
Technique : Sérigraphie
Matériaux : Plexiglas, Os d'autruche, Stylo, Papier
Dimensions : Dimensions variables
Collection : Lafayette anticipations - Fonds de dotation Famille Moulin
Domaine : Installation
L’installation Musiques pour Tuyauterie (But I Do) met en scène les attributs du musicien que sont la flûte et la partition, ainsi que les paroles (lyrics) en lettres transfert. Le poster complétant l’installation montre des mains désincarnées qui flottent dans le vide, détachées du corps du musicien et positionnées de façon à tenir une flûte. Des notes tirées de cet instrument sont également entendue dans l’enregistrement musical qui accompagne l’installation. Quand on regarde attentivement l’image, on voit s’y dessiner l’ombre de l’urinoir de Marcel Duchamp, poncif de l’art contemporain mais aussi objet prosaïque du quotidien dont la tuyauterie est essentielle. L’œuvre Musiques pour Tuyauterie fait directement référence à un enregistrement (Lyrics Records LR. 009-2019) dans lequel l’artiste met en musique des paroles inspirées de son travail mais écrites par autrui. Utilisé depuis 2016, ce procédé qui lui permet d’interroger la notion d’interprétation d’une œuvre d’art est devenu un socle de sa pratique artistique. Les interprétations de chaque musicien offrent des variations de l’idée originale qui ont donné naissance aux installations de Saâdane Afif. Sollicitant la musique comme véhicule de la culture populaire, Musiques pour Tuyauterie (But I Do) vise donc à toucher un large public pour présenter une œuvre d’art collective à travers son interprétation et sa création même tout en permettant à Saâdane Afif de se mettre en retrait de son statut d’artiste pour le partager avec ce public.

Notice rédigée par Manon Prévost-Van Dooren dans le cadre du partenariat entre l'école du Louvre et Lafayette Anticipations-Fonds de dotation Famille Moulin.

Exposition

Musiques pour Tuyauterie
Galerie mor charpentier, Paris (France)
du 13 oct. au 22 déc. 2018