Petrit Halilaj

Pour Petrit Halilaj, l'origine du médium participe pleinement à la signification de ses pièces. Il travaille avec des matériaux provenant du Kosovo comme de la terre ou les gravas de sa maison détruite par les conflits. Il réalise parfois la reproduction d'objets perdus ou détruits comme les bijoux de sa mère, qu'elle avait enfoui dans leur jardin afin de les mettre à l'abri ou encore les animaux taxidermisés du musée d'histoire naturelle de Pristina, détruit durant la guerre. Son travail a été montré dans des institutions telles que le Kunstraum d'Innsbrück (2011), WIELS Contemporary Art Center de Bruxelles (2013), au Kölnischer Kunstverein de Cologne, à la Bundeskunsthalle de Bonn (2015), ainsi qu'au Pirelli Hangar Bicocca à Milan (2015), au New Museum de New York (2017).

Petrit Halilaj

Lieu de naissance :Kostërrc