Yuri Pattison

Le travail de Yuri Pattison explore les multiples relations entre les cultures visuelles, l'espace, les technologies de la communication et la circulation de l'information. L'artiste parcourt les différents médias souvent juxtaposés ou dispersés, utilise des données et des métadonnées, ainsi qu'un mélange de matériaux factuels, d’archives et de fragments historiques.
Son travail a fait l’objet d’expositions personnelles, parmi lesquelles figurent context, collapse, mother's tankstation project, Londres ; Trusted Traveller, Kunst Halle Saint-Gall (les deux en 2017) ; et user, space, Chisenhale Gallery (2016). Ses expositions collectives les plus récentes incluent The Dutch Savannah, Museum Hedendaagse Kunst, Museum De Domijnen ; Territories of Complicity, transmediale 2018 face value, Haus der Kulturen der Welt (HKW), Berlin (toutes deux en 2018) ; The Policeman's Beard is Half Constructed, Bonner Kunstverein ; The Everywhere Studio, ICA Miami ; STILL HUMAN, Rubell Family Collection/Contemporary Arts Foundation, Miami ; et Extra Bodies, musée Migros, Zurich (toutes en 2017) ; British Art Show 8 (tournée 2015-2017) ; Transparencies, Bielefelder Kunstverein / Kunstverein Nürnberg ; The Weight of Data, Tate Britain (2015).

Yuri Pattison est le lauréat du Frieze Artist Award 2016.

Yuri Pattison

Né.e en :1986
à :Dublin (Irlande)
Vit et travaille à :Londres (Royaume-Uni)
Yuri Pattison, the ideal (v. 0.2), Bielefelder Kunstverein, 2015. Courtesy de l’artiste ; Helga Maria Klosterfelde, Berlin ; Mother’s tankstation, Dublin
Yuri Pattison, the ideal (v. 0.2), Bielefelder Kunstverein, 2015. Courtesy de l’artiste ; Helga Maria Klosterfelde, Berlin ; Mother’s tankstation, Dublin © Philipp Ottendörfer