© Pierre Antoine

Ama (Digitata), Ama (Laminaria), Ama (Hyperborea), Ama (Tali), Ama (Pioka)

Date: 2021
Medium: Clay, wax, glass
Courtesy of : Courtesy the artist, Galerie Eva Presenhuber, Zurich/New York and C L E A R I N G New York/Brussels

Jean-Marie Appriou’s sculptures personify man’s relationship to the nourishing soil by drawing inspiration from the ancestral gestures of sowers, gatherers, and foragers.

They also suggest the idea of a crossing between worlds. Three female divers hover in space and slip into an invisible aquatic universe to gather seaweed and shellfish.


© Pierre Antoine
© Pierre Antoine

Production specifications

The Foundation team and the artists produce working elements and images of the works at different stages of production (sketches, mock-ups, prototypes, etc.).
Les ama, femmes de la mer

Fire on the Sea et la série Ama de Jean-Marie Appriou font non seulement écho aux figures du chasseur-cueilleur, du semeur ou du glaneur, mais également aux ama, littéralement "femmes de la mer" en japonais. Le sculpteur leur rend hommage en s'inspirant de leurs combinaison et masque de plongée.

30 September 2020
Des savoir-faire ancestraux
Quand Marguerite [Humeau] parle de la manière de projeter l’humain dans le temps et l’espace, je pense à ma façon de voir la sculpture. Je pense les personnages un peu comme des danseurs, avec des corps qui se déploient dans l’espace selon une certaine chorégraphie. Je me suis inspiré de la figure historique et symbolique du chasseur-cueilleur. Le glaneur passe après le semeur et récupère la production née de ces gestes. On se disait qu’on était peut-être à tour de rôle des cueilleurs, des semeurs et des glaneurs. Je voulais que ces trois types de rapport à l’environnement s’incarnent dans trois installations.

Jean-Marie Appriou

30 June 2020
L'argile, source créatrice
Cette exposition est l’occasion de montrer “les fantômes”. Je sculpte toutes les œuvres d’abord en terre, puis elles sont moulées, et enfin les terres sont détruites et disparaissent, mais on peut mouiller la terre et la retravailler indéfiniment tant qu’elle n’est pas cuite. Surface Horizon était l’occasion de montrer ce moment, ces fantômes qui n’existent qu’à l’atelier.

Jean-Marie Appriou

30 March 2020