Wu Tsang, We Hold Where Study
Wu Tsang, We Hold Where Study, 2017 © Roman Mensing

We Hold Where Study

Date : 2017
Technique : 2 canaux vidéo couleur HD, son stéréo, 19min
Dimensions : Dimensions variables
Collection : Fonds de dotation Famille Moulin - Acquisition 2017

L’artiste sino-américaine Wu Tsang développe une réflexion critique entre individualité et communauté. Elle examine de façon quasi rituelle la relation entre les images et l’impossibilité de représenter de nouveaux modes de collectivité. Ses films et performances reflètent des dialogues et collaborations constants avec des artistes, individu·e·s, performeur·euse·s, et auteur·e·s et mettent en scène des formes de communication non-verbales qui passent par le son et le corps.

Il est difficile de traduire le titre du film expérimental We Hold Where Study (2017), ancré dans des échanges avec les auteurs Fred Moten et Stefano Harney. Ce qui semble une anomalie dans la construction de la phrase anglaise crée une rupture du sens. Le film débute sur la voix de Fred Moten, poète dont les mots vont mettre en mouvement une série de duos chorégraphiés par boychild avec Josh Johnson et par Ligia Lewis avec Jonathan Gonzalez. Évoluant dans des espaces distincts, une prairie et un studio de danse, les corps improvisent leur relation à l’autre et à l’environnement au fil des variations rythmiques que font retentir les cuivres.
Ce film cherche et pleure les espaces de connexions et les images de résistance d’une poétique des corps noirs, queer et transgenre. Les deux espaces finissent par se rejoindre ou plutôt se superposer, créant une bande opaque au centre de l’écran, un lieu d’"enchevêtrement" des couleurs et des corps. Ce terme, F. Moten et W. Tsang le considèrent comme un prisme à travers lequel envisager les identités. Il permet également de penser la nature violente de la vie et la dégradation nécessaire à toute régénération. Le film joue ainsi des contrastes entre l’opacité et la lumière qui s’en dégage, la fluidité des performeur·euse·s et les larmes noires qui coulent de leurs yeux, l’indétermination des lieux et le contexte social oppressant décrit par la succession des chapitres "l’algorithme", "le consultant", "l’état de guerre"…

Film : Wu Tsang en collaboration avec Fred Moten
Chorégraphie : Ligia Lewis avec Jonathan Gonzalez, boychild avec Josh Johnson
Musique : Bendik Giske
Performance : boychild, Jonathan Gonzalez, Josh Johnson, Ligia Lewis, Julian et Lorenzo Moten
Réalisation : Antonio Cisneros
Caméra : Timber Hoy
Assistant caméra : Ezra Riley
Eclairage : Sean Emer
Machinerie : Jeff Billings
Coordination de production : Dorothy Dubrule
Assistant production : J Makary
Voix off : Fred Moten
Montage : Wu Tsang
Assistant montage : Lap-See Lam
Film commandé par la curatrice Nadja Argyropoulou pour Polyeco Art Initiative
Remerciements : Nadja Argyropoulou, Tosh Basco, Stefano Harney, Laura Harris, Fred Moten et PSSST

Film présenté dans le cadre de l'exposition "A Cris Ouverts", 6e édition des Ateliers de Rennes - biennale d'art contemporain, 2018
Wu Tsang, We Hold Where Study
Wu Tsang, We Hold Where Study, 2017 © Roman Mensing
Wu Tsang, We Hold Where Study
Wu Tsang, We Hold Where Study, 2017 © Roman Mensing
Wu Tsang, We Hold Where Study
Wu Tsang, We Hold Where Study, 2017 © Roman Mensing

Carnet de production

La Fondation conserve et documente les traces des œuvres à différents stades de leur réalisation (esquisses, maquettes, prototypes, etc.).
29 sept.
2018
Vues de l'exposition "A Cris Ouverts", 6e édition des Ateliers de Rennes - Biennale d'Art contemporain
25 févr.
2018
Indications techniques sur la projection du film
Le film nécessite deux projecteurs
24 oct.
2017
Rapport de proportion écran-visiteur
24 oct.
2017
Note d'intention de l'artiste Wu Tsang à propos du film "We Hold Where Study"