Mutant Stage 8, un film de Xavier Veilhan avec Marie-Agnès Gillot, 2017

Mutant Stage 8

Date : 2017
Technique : Film, 2.53 minutes
Exposition : Mutant Stage

Entre les pattes d’une nacelle du chantier, Marie-Agnès Gillot et Dimitri Chamblas dansent leur lent duo devant la caméra low-tech de Xavier Veilhan. 8e épisode de la série Mutant Stage, le film s’émancipe de la chorégraphie initiale par le biais d’une image très basse définition et d’une musique cristalline de Jonathan Fitoussi.

Ce film part d’une rencontre, d’une chorégraphie que Marie-Agnès et Dimitri avaient dansée en live dans mon atelier il y a un peu moins d’un an. Pour la première fois j’ai travaillé à partir d’une pièce existante, une situation que je n’ai pas complètement créée moi-même. J’ai donc dû intégrer une forme de lyrisme et de sensualité qui n’est pas mon registre habituel. La qualité de l’image et la musique, différente de celle réalisée par Bertrand Bonnello dans la version live, font écho à cette sorte de distance qui existe entre mon regard de réalisateur et un film habité par des mouvements qui ne m’appartiennent pas.
Xavier Veilhan


Marie-Agnès Gillot
Marie-Agnès Gillot, parfaite interprète des grands ballets classiques, est aussi très sollicitée par les chorégraphes contemporains. Mélange de force et de fragilité, elle est tour à tour femme fatale, personnage romantique, cruel, libre et insolent. Elle est nommée « Étoile » du Ballet de l’Opéra national de Paris à l’issue de la représentation de Signes de Carolyn Carlson, le 18 mars 2004 (première nommée sur un ballet contemporain).
Elle met sa technique virtuose au service des plus grands chorégraphes : Pina Bausch, Maurice Béjart, Roland Petit, Edouard Lock, Wayne McGregor, Benjamin Millepied, Jiří Kylián, William Forsythe, Sidi Larbi Cherkaoui, Damien Jalet. Pour Sophie Calle, qui représente la France à la Biennale de Venise de 2007, elle donne son interprétation de Prenez soin de vous et danse avec les cygnes de Swan, un ballet de Luc Petton.
Un goût pour l’éclectisme que Marie-Agnès Gillot exerce aussi dans le domaine de la chorégraphie. Elle se fait remarquer avec sa première création Rares Différences lors du festival Suresnes Cités Danse en 2007. Elle crée également ART ÈRE, sur le Trio élégiaque de Serguei Rachmaninov, pour le Junior Ballet classique du Conservatoire de Paris (CNSMDP) en 2009. Enfin, en 2011, elle se produit aux côtés d’Alice Renavand sur la scène du Festival de Royan « Un Violon sur le sable » avec deux pièces : Blanche marine qu’elle chorégraphie sur Aquarium, extrait du Carnaval des animaux de Camille Saint-Saëns, et Black back sur le Concerto pour clarinette de Mozart. En octobre 2012, elle présente Sous Apparence, sa première création pour le Ballet de l’Opéra national de Paris.
En novembre 2009, elle créé une Flashmob pour l’association La Chaîne de l’Espoir sous la pyramide du Louvre. Pour l’association ICCARRE, elle fait un pas de deux avec Blanca Li en décembre 2014 à la Maison Jean-Paul Gaultier. Deux de ses œuvres ont été exposées au Palais de Tokyo. Elle crée TU ES dans le cadre de la Nuit Blanche 2016, sur la musique du Boléro de Ravel, un duo qu’elle a chorégraphié et dansé à partir des mouvements inspirés de son travail avec les prisonniers de la Maison centrale d’arrêt d’Arles. Elle est Chevalier dans l’ordre de la Légion d’Honneur, dans l’ordre du Mérite et dans celui des Arts et des Lettres.
Mutant Stage 8, un film de Xavier Veilhan avec Marie-Agnès Gillot, 2017
Mutant Stage 8, un film de Xavier Veilhan avec Marie-Agnès Gillot, 2017