Live à Funkhaus Berlin

C’est un instant magique que nous offre Bendik Giske avec ce live spécialement imaginé pour notre projet Lifetime au coeur du mythique Funkhaus Berlin.

S’inspirant autant de la musique électronique que du jazz, ces 30 minutes de live offre un moment suspendu dans le temps.

L’artiste suggère tout spécialement la lecture de Ocean Vuong « On earth we´re briefly gorgeous » pour accompagner ce confinement, mais également : Susan Sontag, « Notes on a camp » ; Andrea Lawlor, « Paul Takes the Form of a Mortal Girl » ; Maya Angelou, « I Know Why the Caged Bird Sings ».
⇢ Lifetime #01 | Live from Funkhaus Berlin, Bendik Giske