Warm Up Session avec Silvia Costa

Lors de cette Warm Up Session, l'artiste Silvia Costa nous embarque dans une création collective et spontanée nourrie par les contributions de chaque participant·e.
Un intérêt particulier est porté sur les communs de la communication : de la collaboration à la création, en passant par la négociation - que pouvons-nous imaginer ensemble ?
 
Un cycle curaté par Madeleine Planeix-Crocker.
Tenue de sport conseillé, tous niveaux.
En partenariat avec le Festival d'Automne à Paris.
 
-
 
Les Warm Up Sessions partent d'une volonté de découvrir, d'incarner et d'analyser collectivement les techniques de training dans la performance. Les Sessions ont pour ambition de positionner l'échauffement comme une étape essentielle de la création performative. Ainsi, le training est compris comme un point de départ de la production chorégraphique, théâtrale et de la performance, un processus à la fois de partage et de réflexion.
 
En partant d'invitations inclusives, les Sessions cherchent à déconstruire les silos érigés entre le mouvement etla pensée. Le cycle propose un espace de pratique et une plateforme de discussion pour toutes et tous, élaboré de concert avec les invité·e·s. Dans ce terrain d'expérimentation, les publics deviennent des participant·e·s acti·f·ve·s, donnant naissance à un event éphémère et récurrent.
Atelier
Lafayette Anticipations
dimanche 05 déc. 2021
de 11h à 12h30

© Simon Gosselin

Participant·e·s

Originaire de Trévise, Silvia Costa étudie les arts visuels et le théâtre à l’Université IUAV de Venise.

Elle tient en 2006 le premier rôle comme actrice dans Hey Girl! produit par la compagnie de théâtre Societas Raffaello Sanzio fondée par Romeo Castellucci. Elle participe jusqu’en 2020 à la plupart des spectacles du metteur en scène en tant que collaboratrice artistique. 

Elle poursuit également ses propres projets artistiques et développe depuis 2007 un théâtre visuel et poétique nourri par une profonde réflexion sur les images, leur sens et leur pouvoirs sur les spectateurs.

À la fois autrice, metteuse en scène, interprète et scénographe, Silvia Costa est une artiste protéiforme qui utilise ces différents champs esthétiques pour approfondir sa démarche théâtrale. Ses créations sont régulièrement présentées dans les principaux festivals italiens et internationaux comme : La quiescenza del seme en 2007 et Musica da Camera en 2008 au Festival Es.Terni de Terni ; 16 b, Come un vaso d’oro adorno di pietre preziose en 2009 au Festival de Lupo à Forli ; Stato di grazia et La fine ha dimenticato il principio, un saggio su Pan en 2012 au Festival Euro-Scene de Leipzig ; A sangue freddo et Alla traccia, lode a ciò che è stato rimosso en 2016 au Uovo Festival à Milan.

Elle remporte le Prix de La Nouvelle Création pour sa production Figure, présentée en 2009 au Teatro Valle à Rome. En 2013, elle est finaliste du Prix du Scénario pour Quello che di più grande l'uomo ha realizzato sulla terra au Festival delle Colline de Turin. Avec cette pièce, elle fait ses premiers pas sur les scènes françaises en tant que metteuse en scène au Théâtre de Gennevilliers. Elle présente ensuite en 2016 Poil de Carotte, adapté de la nouvelle de Jules Renard au Théâtre des Amandiers et en 2018 Dans le pays d’hiver, adapté de Dialogues avec Leuco de Cesare Pavese à la MC93 de Bobigny dans le cadre du Festival d’Automne.

Son travail se développe aussi ailleurs en Europe comme au Landestheater de Bregenz en 2019 avec Wry smile Dry sob inspiré par la pièce Comédie de Beckett, au Residenz Theatre de Munich, avec une création à partir de Memoire de fille de Annie Ernaux, et au Kunstfestspiele Herrenhausen de Hanovre.

En 2019, Silvia Costa fait ses débuts à l’opéra pour la mise en espace de Hiérophanie de Claude Vivier aux côtés de l’Ensemble intercontemporain à la Cité de la musique dans le cadre du Festival d’Automne à Paris. En 2020, elle crée la mise en scène et les décors de l’opéra Juditha Triumphans de Vivaldi à l’Opéra de Stuttgart et la mise en espace de Così fan tutte au Palau de Les Arts Reina Sofía de Valence. En 2021 présente Combattimento, La théorie du cygne noir, crée avec Sébastien Daucé et son Ensemble Correspondances au Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence. 

Elle devient artiste associée du Théâtre dell’Arte à la Triennale de Milan de 2017 à 2019 et du Centre Dramatique National d’Angers en 2019. Ses créations bénéficient du soutien du De Singel, centre artistique international de Flandre de 2021 à 2023. Depuis 2020, elle est membre de l’ensemble pluridisciplinaire de la Comédie de Valence.