Warm Up Session avec Pol Pi

Dans le cadre de cette Warm Up Session, le chorégraphe et danseur Pol Pi invite les participant.e.s à investir la dimension personnelle et intime de ce moment que nous appelons "échauffement" ou "entraînement".
Qu'est-ce qui habite les mouvements répétés tant de fois dans nos vies ? Quelles mémoires, quelles histoires, lieux, odeurs, paysages traversent nos chairs, nos os, veines, organes quand ils sont mis en mouvement ? Les liens entre le collectif et l'individuel, entre l'intime et le politique ont toujours été au coeur des pratiques de Pol Pi et de ses créations. Et ce, dès l'échauffement.
 
"Je souhaite partager et élargir les pratiques qui sont nées pendant le processus de la pièce « daté.e.s », en création en ce moment même, et qui verra le jour le 10 décembre au Centre National de la Danse, en partenariat avec les Rencontres Chorégraphiques Internationales de la Seine-Saint-Denis. Il s'agit d'un trio avec deux autres danseur.eue.s, de générations et esthétiques différentes, où il est question d'interroger nos rapports à la mémoire, à la notion d'archive et au temps, en tant que forces qui nous construisent autant qu'elles nous restreignent."
 --
Les Warm Up Sessions partent d'une volonté de découvrir, d'incarner et d'analyser collectivement les techniques de training dans la performance. Les Sessions ont pour ambition de positionner l'échauffement comme une étape essentielle de la création performative. Ainsi, le training est compris comme un point de départ de la production chorégraphique, théâtrale et de la performance, un processus à la fois de partage et de réflexion. En partant d'invitations inclusives, les Sessions cherchent à déconstruire les silos érigés entre le mouvement etla pensée. Le cycle propose un espace de pratique et une plateforme de discussion pour toutes et tous, élaboré de concert avec les invité·e·s. Dans ce terrain d'expérimentation, les publics deviennent des participant·e·s acti·f·ve·s, donnant naissance à un event éphémère et récurrent. 
 
Un cycle curaté par Madeleine Planeix-Crocker
 
Tenue de sport conseillée, tous niveaux.
Atelier
Lafayette Anticipations
samedi 24 oct. 2020
de 11h30 à 13h


Complet


Pol Pi

Participants

Pol Pi est un chorégraphe et danseur transmasculin brésilien basé en France depuis 2013.

Il est diplômé en musique classique par l’Université de Campinas (Brésil) et a suivi le master chorégraphique exerce au CCN de Montpellier. Avant de rencontrer la danse contemporaine, il a étudié le butoh, le clown et le théâtre physique et a travaillé comme comédien, musicien, directeur musical et metteur en scène (opéra). En 2016, il a fondé la compagnie NO DRAMA et créé depuis les soli ECCE (H)OMO (2017), ALEXANDRE (2018), Me Too, Galatée (2018) et  (2019), présentés dans diverses villes en France, ainsi qu’à Berlin, Essen, Chicago, Zagreb, Sofia et Barcelone entre autres. Pol a aussi été interprète pour Clarissa Sacchelli, Eszter Salamon, Latifa Laabissi/Nadia Lauro, Aude Lachaise, Anna Anderegg et Anne Collod. Il est membre fondateur de Trans’On’Danse, une série d’ateliers de danse par et pour des personnes trans, non-binaires, intersex et en questionnement, mis en place en partenariat avec l’association Acceptess-Transgenres en 2019. Pol Pi navigue autour de questionnements sur la mémoire, la traduction et les notions d’archive en danse, avec la fragilité, l’intime et le doute comme port d’attache.

Originaire de Los Angeles, Madeleine Planeix-Crocker est, depuis 2018, curatrice des "Warm Up Sessions", cycle de rencontres autour des pratiques de training en danse et en performance. Parmi les invité•e•s des Warm Up, l’on compte (LA)HORDE, Marion Barbeau et Simon Le Borgne (Opéra de Paris), Maguy Marin, Bolewa Sabourin, Katerina Andreou, Sophie Demeyer et Katia Petrowick (compagnie Gisèle Vienne), Steven Michel, La Ribot, Petter Jacobsson (Ballet de Lorraine), Raúl Serrano Nuñez et Alvaro Dule (Ballet de l’Opéra de Lyon), Jean-Biche, et Mette Ingvartsen.
Après avoir été responsable de la communication par intérim de Lafayette Anticipations, Madeleine poursuit actuellement une thèse à l'EHESS (CRAL) autour des performances en commun programmées en institutions culturelles françaises à l'ère contemporaine. Ses intérêts se portent sur la production et la curation de performances féministes, queer et intersectionnelles.

Madeleine a également contribué à des articles sur la démocratisation culturelle aux États-Unis et en Europe aux publications du Comité d’histoire du Ministère de la Culture, pour le Forum d’Avignon et pour la revue Citizens for Europe. Elle a enseigné à Sciences Po Paris, dans le cadre du cours « Cultural and Creative Industries » du master Affaires publiques.

Diplômée summa cum laude de Princeton University, avec une spécialisation en politique culturelle, Madeleine a reçu un master spécialisé en Médias, Art et Création de HEC Paris et un M2 à l’EHESS. Elle y a mené un projet de recherche-création sur la performance féministe et les « safe spaces » (espaces de protection), en partenariat avec l’association Women Safe. Madeleine pratique la danse et le théâtre depuis l'âge de cinq ans et effectue des chorégraphies et mises en scène, intégrant ainsi la création artistique dans sa démarche de curatrice et de chercheuse.