Sur le bout de la langue

Cette conversation propose un retour sur l'ouvrage Zizanies (Paraguay, 2020) en tant que projet : se rapprocher des voix des femmes - à la fois sources d'inspiration et de témoignage - et d'en écouter les résonances.
Évoquant les champs de l'art contemporain ainsi que les écrits de reconstruction, Clara Schulmann - autrice de l'ouvrage - et Madeleine Planeix-Crocker - curatrice associée - discuteront de ces perspectives croisées et débordantes de vie.

Rencontre
Lafayette Anticipations
jeudi 25 nov. 2021
de 19h à 20h


Gratuit
sur réservation


Participant·e·s

Clara Schulmann est critique d’art.

Elle a dirigé différents ouvrages : "Jeux sérieux. Cinéma et art contemporain transforment l’essai", (HEAD/Mamco, Genève, 2015), "Palmanova" (Form(e)s, Paris, 2016), "Laura Mulvey, Au-delà du plaisir visuel. Féminisme, énigmes, cinéphilie" (Mimésis, Paris, 2017). Elle a contribué à plusieurs monographies: "Mike Kelley", Centre Georges Pompidou (2013), "Joachim Koester: Of Spirits and Empty Spaces", SMAK (2014), "Hélène Delprat. Les travaux et les jours" (Dilecta, 2017). Plusieurs articles critiques : « Rien n’est magique », exposition Marie Angeletti, castillo/corrales, Paris, 2014, « A Girl and a Tree. Time Flies like a Banana », in Next Spring, Wellington (2016), « Crooked », exposition Valérie Mréjen, Galerie Anne-Sarah Benichou (2016).

Elle est docteure en études cinématographiques. Sa thèse a été publiée en 2014 (Les Chercheurs d’or. Films d’artistes, Histoires de l’art, Presses du réel). Entre 2012 et 2018, elle a enseigné l’histoire et la théorie de l’art à l’école supérieure des beaux-arts de Bordeaux (Ebabx).

Elle est aujourd’hui en charge d’un séminaire de diplôme aux Beaux-Arts de Paris (Ensba).Ses échanges avec Katinka Bock ont donné lieu à plusieurs points de rencontre : aux Laboratoires d'Aubervilliers en 2015 et dans le cadre de Manifesta (Palerme, 2018). Des textes rendent compte de ces collaborations, notamment: « Squirrels to the nuts », in Zarba Lonsa, Laboratoires d’Aubervilliers (2015).

Originaire de Los Angeles, Madeleine Planeix-Crocker est curatrice associée à Lafayette Anticipations.

En 2018, elle y a fondé les "Warm Up Sessions", un cycle de rencontres publiques et participatives autour des pratiques de training en danse et en performance. Au printemps 2021, elle propose la série "Dérives" qui souhaite contribuer à l'écriture de nouvelles histoires des arts à travers des dialogues co-construits avec des artistes contemporain·e·s. Ses intérêts se portent à la croisée de la recherche et de la curation de performances féministes, queer et intersectionnelles.

Madeleine est également co-directrice de la Chair “Troubles, Dissidences et Esthétiques” au Beaux Arts de Paris et membre permanent du Conseil Scientifique de le Recherche de l’ESAD de Reims. 

Diplômée de Princeton University en études culturelles, Madeleine a obtenu un Master spécialisé en Médias, Art et Création de HEC Paris et un M2 à l’EHESS. Elle y a porté un projet de recherche-création avec l’association Women Safe, où elle mène désormais un atelier de théâtre et d’écriture créative. Madeleine poursuit actuellement une thèse à l’EHESS (CRAL) autour des performances en commun contemporaines en France.

Elle pratique la danse et le théâtre depuis l’enfance.