Atelier

Passions-relations avec Mona Varichon

samedi 23 avril 2022 de 15h30 à 17h

Gratuit sur réservation

Atelier à la suite d'une conversation « Dérives »

Dérives Mona Varichon

A la suite d'une conversation « Dérives » avec l'artiste, Mona Varichon propose un temps d'atelier collectif.

En résonance avec l'œuvre The History of the World de Jeremy Deller, chacun·e composera à son tour des cartes en “flow diagram” à partir de passions personnelles.
 
Feront surface associations d'idées, d'affects et d'envies débordantes autant de filiations que de fictions.

Mona Varichon est une artiste et traductrice.

Elle se demande où et pour qui vivent les œuvres d’art, si l’art peut exister en ligne ou dans une communauté avant d’exister dans un musée, et si c’est bien là que se trouvent ses spectateur*ices les plus avisé*es. Avec la matière et les outils du quotidien, comme la publicité, les réseaux sociaux ou la parole de ses proches, ses photos et vidéos dessinent une chronique du temps présent qui cherche à y rendre hommage, tout en révélant les réalités sociologiques qui l’animent et qui l’aggravent.

Son travail a été récemment présenté au Capc musée d’art contemporain, Bordeaux ; au Festival Les Urbaines, Lausanne ; au Festival des Chichas de la Pensée aux Magasins Généraux, Pantin ; à la galerie The Vanity, Los Angeles et Balice Hertling, Paris ; en ligne sur Renaissance TV, Chicago, le Jeu de Paume Lab, Paris et le Cinema 3 de l’ICA London ; au cinéma expérimental l’Etna, Montreuil ; au Redcat Theatre et à l’Echo Park Film Center, Los Angeles ; au Fiesta Hall de Plummer Park et à l’Egyptian Theatre, Hollywood.

Originaire de Los Angeles, Madeleine Planeix-Crocker est curatrice associée à Lafayette Anticipations.

En 2018, elle y a fondé les "Warm Up Sessions", un cycle de rencontres publiques et participatives autour des pratiques de training en danse et en performance. Au printemps 2021, elle propose la série "Dérives" qui souhaite contribuer à l'écriture de nouvelles histoires des arts à travers des dialogues co-construits avec des artistes contemporain·e·s. Ses intérêts se portent à la croisée de la recherche et de la curation de performances féministes, queer et intersectionnelles.

Madeleine est également co-directrice de la Chair “Troubles, Dissidences et Esthétiques” au Beaux Arts de Paris et membre permanent du Conseil Scientifique de le Recherche de l’ESAD de Reims. 

Diplômée de Princeton University en études culturelles, Madeleine a obtenu un Master spécialisé en Médias, Art et Création de HEC Paris et un M2 à l’EHESS. Elle y a porté un projet de recherche-création avec l’association Women Safe, où elle mène désormais un atelier de théâtre et d’écriture créative. Madeleine poursuit actuellement une thèse à l’EHESS (CRAL) autour des performances en commun contemporaines en France.

Elle pratique la danse et le théâtre depuis l’enfance.