Performance

Noé Soulier, Mouvement sur Mouvement

lundi 12 sept. 2022 de 19h à 19h50

mardi 13 sept. 2022 de 19h à 19h50

8 € (réduit) - 12 €

Réservez

Pass soirée pour deux spectacles : 16 €

Noé Soulier © CNDC Angers

À partir des Improvisation technologies de William Forsythe, Noé Soulier formule un exercice d'interprétation des gestes par le biais d'autres gestes : mouvement du langage et parole du corps interagissent et se transforment mutuellement au fil d'une conférence qui danse autant qu'elle pense.

Improvisation technologies de William Forsythe est un objet chorégraphique inclassable : une série de démonstrations pédagogiques dans lesquelles Forsythe dessine des formes avec les différentes parties de son corps - faisant naître des lignes, des cercles, des points.
 
Dans Mouvement sur Mouvement, Noé Soulier a choisi de prendre cette vidéo comme support de recherche, et de la détourner de sa visée démonstrative en lui appliquant différents filtres. Est- ce que des mouvements peuvent décrire d'autres mouvements ?
 
Rejouant ces images à la manière d'une partition, Noé Soulier cherche à analyser le rapport entre physicalité du langage et discours du corps, tout en prêtant attention à la précarité des signes. Procédant à un changement de focale, il remplace la parole didactique de Forsythe par un discours tour à tour descriptif, introspectif, théorique ou fictionnel.
 
À partir des écarts permis par cette substitution, il se penche sur les creux, les failles - faisant du moindre geste l'indice d'un décalage entre intention et résultat.

Concept et interprétation : Noé Soulier
Production : Cndc-Angers
Coproduction : Festival d'Automne à Paris (FR) ; Kaaitheater Bruxelles (BE) ; Concertgebouw, Bruges (BE) ; Ménagerie de Verre, Paris (FR)
Avec le soutien du CND Centre National de la Danse, Pantin (FR)
Remerciements : Forsythe Company

Le travail de Noé Soulier explore le corps et le mouvement à travers des dispositifs multiples. Il développe une écriture chorégraphique à la frontière entre geste pratique et mouvement dansé.

Sa recherche théorique propose différentes conceptions du mouvement visant à démultiplier l’expérience du corps. Il expérimente également la place de la chorégraphie dans différents contextes : musées, lieux architecturaux et espaces naturels. Il développe ainsi une démarche à la fois conceptuelle et profondément ancrée dans le mouvement. Noé Soulier a étudié à P.A.R.T.S. (Bruxelles) et obtenu un master en philosophie à l’Université de la Sorbonne. Ses créations ont été présentées, entre autres, par le Festival d’Automne à Paris, le Centre Pompidou, le Théâtre de la Ville, le Théâtre National de Chaillot, Performa, le Kaaitheater Brussels, Sadler’s Wells (Londres), Tanz im August (Berlin), Tanzquartier Vienna et le Teatro Municipal do Porto. Parallèlement, il crée pour le Ballet du Rhin, le Ballet de Lorraine, Los Angeles Dance Project et l’Opéra de Lyon. En 2020, il prend la direction du Centre national de danse contemporaine à Angers.