Lenio Kaklea, A Hand's Turn

A Hand's Turn est une pièce chorégraphique et un livre.
" Dans la pièce, je m'applique à exposer les gestes de la lecture, les pages tournées de droite à gauche qui, dans un battement lent et continu, déplient une durée, une trajectoire, un récit. "
Présentée lors d'une séance privée pour un·e ou deux spectateur·rice·s, la chorégraphie invite à penser la situation que construit ce contexte. L'itinéraire particulier du regard focalisé et projeté dans l'espace de la page, le déchiffrement des signes, le mouvement des mains qui accompagnent la production des affects et le corps qui se tient à la marge.
Après la performance, les visiteur·euse·s sont invité·e·s à découvrir le livre. Ce qui était un échange peut désormais s'expérimenter seul.e, le·la lecteur·ice performant pour lui·elle-même la chorégraphie de la pièce.
Dans le glissement de son format, du livre vers la pièce chorégraphique, A Hand's Turn propose un dispositif original, de l'intimité de la lecture vers une expérience communautaire.

Concept, chorégraphie et texte : Lenio Kaklea
Interprétation : Jackie Elder et Lenio Kaklea
Collaboration artistique : Lou Forster Editing
Traduction et lecture d'épreuve : Eleni Tranouli
Décor : Sotiris Vasiliou
Son: Eric Yvelin
Costume : Yonatan Zohar
Surveillance : Agnès Henry - extrapole
Production : Athens & Epidaurus Festival, 2017  
Production exécutive : Le O/abd
Performance
Lafayette Anticipations
samedi 08 févr. 2020
de 11h à 11h30
de 11h30 à 12h
de 12h à 12h30
de 12h30 à 13h
de 13h à 13h30
de 13h30 à 14h
de 14h à 14h30
de 14h30 à 15h
de 15h à 15h30
de 15h30 à 16h
de 16h à 16h30
de 16h30 à 17h
de 17h à 17h30
de 17h30 à 18h
de 18h à 18h30
de 18h30 à 19h
dimanche 09 févr. 2020
de 11h à 11h30
de 11h30 à 12h
de 12h à 12h30
de 12h30 à 13h
de 13h à 13h30
de 13h30 à 14h
de 14h à 14h30
de 16h à 16h30
de 17h à 17h30
de 17h30 à 18h
de 18h à 18h30
de 18h30 à 19h
samedi 15 févr. 2020
de 11h à 11h30
de 11h30 à 12h
de 12h à 12h30
de 12h30 à 13h
de 13h à 13h30
de 13h30 à 14h
de 14h à 14h30
de 14h30 à 15h
de 15h30 à 16h
de 16h à 16h30
de 16h30 à 17h
de 17h à 17h30
de 17h30 à 18h
de 18h à 18h30
de 18h30 à 19h
dimanche 16 févr. 2020
de 11h à 11h30
de 11h30 à 12h
de 12h à 12h30
de 12h30 à 13h
de 13h à 13h30
de 15h à 15h30
de 15h30 à 16h
de 16h à 16h30
de 16h30 à 17h
de 17h à 17h30
de 17h30 à 18h
de 18h à 18h30
de 18h30 à 19h


Se présenter 15 min avant. Les retardataires ne seront pas accepté.e.s (jauge de 2 pers.)


Lafayette Anticipations
Lenio Kaklea, A Hand's Turn © Martin Argyroglo
Lafayette Anticipations
Lenio Kaklea, A Hand's Turn © Martin Argyroglo

Participants

Lenio Kaklea est une danseuse, chorégraphe et écrivaine née à Athènes, en Grèce. Elle vit et travaille aujourd'hui à Paris.
Jeune danseuse, elle étudia au Conservatoire National de Danse Contemporaine d'Athènes (SSCD), où elle se forme au ballet classique et aux techniques et répertoires modernes américains tels que Martha Graham, Merce Cunningham et Jose Limon. En 2005, elle reçoit le Prix de la Fondation Pratsika et s'installe en France, où elle étudie au CNDC d'Angers (FAC) et commence à collaborer avec des personnalités de la scène européenne de la danse conceptuelle telles que Boris Charmatz, Alexandra Bachzetsis, Claudia Triozzi et Emmanuelle Huynh. En 2011, désireuse d'étendre sa pratique artistique, elle complète le programme SPEAP, un master sur l'expérimentation dans les arts et la politique dirigé par Bruno Latour à Sciences Po à Paris.

Depuis 2009, Lenio Kaklea utilise différents médiums : la chorégraphie, la performance, le texte et la vidéo. Sa pratique artistique s'inspire du féminisme, de la psychanalyse et de la critique institutionnelle et explore les intersections entre la danse et la théorie critique. Dans son travail, elle explore la production de la subjectivité par la répétition et la transmission organisée des mouvements et cherche à révéler les espaces intimes et marginaux dans lesquels nous, en tant qu'individus, construisons notre identité.

Un volet important de son travail est le projet Practical Encyclopaedia. Depuis 2016, parcourant les rues et les sentiers de différents territoires périphériques européens, elle rassemble près de 600 histoires uniques qui témoignent de la familiarité et de la diversité des habitudes, des rituels et des métiers qui composent et distinguent ces terrains. Différentes formes artistiques se manifestent dans ce projet (un solo de danse, un quatuor de danse, deux publications et une installation vidéo).

Son travail a été présenté par différentes institutions et festivals à travers l'Europe tels que le Centre Pompidou, ImPulsTanz Festival, Fondation Onassis, Triennale de Milan, Laboratoires d'Aubervilliers, documenta 14-Programmes publics, NEXT Festival, Passerelle Art center, PACT Zollverein, Les presses du réel.

Parallèlement à son travail chorégraphique personnel, elle s'engage dans des collaborations avec d'autres artistes. En 2013, elle poursuit une collaboration en solo avec la chorégraphe américaine Lucinda Childs sur la musique de Ryoji Ikeda. En 2016, elle est commissaire invitée à la Scène Nationale de Brest et présente Iris, Alexandra, Mariela, Katerina et moi, un focus sur la production chorégraphique féminine athénienne contemporaine. En 2017, elle accompagne la chorégraphie de la Suite No 3, un concert scénique de Joris Lacoste et Pierre Yves Macé. En 2019, elle collabore avec le pianiste Orlando Bass sur l'œuvre emblématique pour piano préparé de John Cage, Sonatas & Interludes. En 2019, elle reçoit le Prix de la Danse de la Fondation Hermès Italia et crée un nouveau solo pour la Triennale de Milan, Ballad.