Tarek Lakhrissi et Madeleine Planeix-Crocker

A l'occasion de la Paris Ass Book Fair et de la publication du premier recueil de poèmes de Tarek Lakhrissi Le sang !/Blood! qui rassemble des textes écrits entre 2016 et 2022, l'artiste discute avec Matthieu Bonicel, responsable des éditions de la Fondation et Madeleine Planeix-Crocker, curatrice associée.

L'ouvrage se présente comme un miroir en deux langues, anglais et français, et nous fait découvrir les thèmes qui structurent l'œuvre de l'artiste comme, entre autres, le combat, le corps, le langage et l'expérience queer minoritaire.

Il sera intégralement conçu dans l'atelier d'édition de Lafayette Anticipations, installé au rez-de-chaussée de la Fondation durant toute la durée de la foire.

Tarek Lakhrissi est un artiste et poète français avec une formation en littérature. Il travaille dans les domaines de l'installation, de la performance, du film, du texte et de la sculpture, et s'intéresse aux questions politiques et sociales liées aux récits de transformation du langage, de la magie, de la bizarrerie, des codes et de l'amour.

Sa formation littéraire est nourrie d'influences d'autrices et d'auteurs féministes et queer, tels que Elsa Dorlin, Jean Genet, Monique Wittig et José Esteban Muñoz, conférant à son travail une atmosphère romantique. Chaque projet initié par Lakhrissi dérive du texte, de la poésie et du langage, qui sont ses principales obsessions, avant de traduire les idées de ces médiums dans les arts visuels. Son utilisation profonde du langage s'engage dans la performativité et réfléchit à des futurs queer poétiques, érotiques et nostalgiques.


Il enseigne dans le cadre du Master en Arts Visuels du CCC de la Head à Genève. Ses tra­vaux ont été pré­sen­té en France : Palais de Tokyo; Paris (2020), CAC Brétigny (2020), High Art; Paris (2020), Grand Palais, FIAC; Paris (2019), La Galerie CAC; Noisy-Le-Sec (2019), Fondation Lafayette Anticipations; Paris (2019), CRAC Alsace; Altkirch (2019), INHA; Paris (2019), Villa Arson; Nice (2019), Fondation Gulbenkian; Paris (2018), Confort Moderne; Poitiers (2018), Doc!; Paris (2018), La Gaité Lyrique; Paris (2017), et à l’international: Museum of Contemporary Art; Biennale de Sydney (2020), Wiels; Bruxelles (2020), Palazzo Re Rebaudengo/Sandretto, Guarene/Torino (2020), Quadriennale di Roma; Palazzo delle Esposizioni, Rome (2020), Hayward Gallery; Londres (2019), Auto Italia South East; Londres (2019), L’Espace Arlaud; Lausanne (2019), Zabriskie; Genève (2019), Kim?; Riga (2018), SMC/CAC; Vilnius (2017), Artexte; Montréal (2017). Les oeuvres de Lakhrissi sont notamment dans les collections du Cnap, du Frac Aquitaine ou encore du FMAC. Il est représenté par la galerie Vitrine (Londres - Bâle) et est nommé pour le 22e Prix de la Fondation Pernod Ricard (2020-2021).

Originaire de Los Angeles, Madeleine Planeix-Crocker est curatrice associée à Lafayette Anticipations.

En 2018, elle y a fondé les "Warm Up Sessions", un cycle de rencontres publiques et participatives autour des pratiques de training en danse et en performance. Au printemps 2021, elle propose la série "Dérives" qui souhaite contribuer à l'écriture de nouvelles histoires des arts à travers des dialogues co-construits avec des artistes contemporain·e·s. Ses intérêts se portent à la croisée de la recherche et de la curation de performances féministes, queer et intersectionnelles.

Madeleine est également co-directrice de la Chair “Troubles, Dissidences et Esthétiques” au Beaux Arts de Paris et membre permanent du Conseil Scientifique de le Recherche de l’ESAD de Reims. 

Diplômée de Princeton University en études culturelles, Madeleine a obtenu un Master spécialisé en Médias, Art et Création de HEC Paris et un M2 à l’EHESS. Elle y a porté un projet de recherche-création avec l’association Women Safe, où elle mène désormais un atelier de théâtre et d’écriture créative. Madeleine poursuit actuellement une thèse à l’EHESS (CRAL) autour des performances en commun contemporaines en France.

Elle pratique la danse et le théâtre depuis l’enfance.