Lancement des éditions de Quentin Euverte et Guillaume Aubry

Dans le cadre d'Offprint 2021, Lafayette Anticipations accueille le lancement de deux projets d'édition réalisés in situ dans ses ateliers.
L'oncle cybernéticien de Quentin Euverte, mystérieux et colossal dossier d'archives réalisé par l'artiste à partir de documents familiaux, associé au fac-similé d'un étrange "petit livre blanc" de candidature à l'élection présidentielle.
 
Et Phénoménologie du dégradé de Guillaume Aubry, édition météorologique consacré au coucher de soleil, en risographie, réalisé lors d'une résidence du programme A l'oeuvre, avec le soutien technique d'Oscar Ginter.
 
Une sélection d'éditions indépendantes et de fanzines est à retrouver également à la boutique du 8 au 14 novembre.
Rencontre
Lafayette Anticipations
vendredi 12 nov. 2021
de 19h à 21h


Gratuit
sur réservation


Guillaume Aubry dans l'atelier
Photographie extraite du livre "L'oncle cybernéticien" de Quentin Euverte
Guillaume Aubry | À l'oeuvre 2021

Participant·e·s

Diplômé de la Villa Arson en 2014, suivi d'un bref passage à l'EHESS, Quentin Euverte est un artiste plasticien dont la pratique sculpturale joue la logique de l'addition hétérogène et d'agrégat de textures, formelles et/ou contextuelles.

L’objet, matière première inépuisable, y apparaît comme d’infinis « micro-sociologies ». Les oeuvres sont conçues et réalisées comme autant de collages dans l'espace, qui hybrident effets de low-tech et art pauvre. Les sculptures installées procèdent d'un vaste jeu citationnel à l'heure de la cybernétique et du monde digitalisé. Devenant ainsi leurs propres réseaux d’idées, agissant ici-et-là comme l’agencement continu de petites usines clandestines de sens.

Tels que le seraient des reboots inspirés par Ballard et Hollywood, ses textes conjuguent et compilent atmosphères néo-futuristes, science-fiction et écriture à la première personne, et se présentent tels des extensions de son travail plastique.  

En développant le featuring et la collaboration à la façon d'un network, les écrits de Quentin Euverte à propos d'autres travaux d'artistes prennent place lors d'expositions, de diverses parutions et éditions.

Producteur indépendant depuis 2017, par le biais de sa structure éditoriale et atelier d’artiste itinérant Bakshish, il continue actuellement ses activités au sein de la coopérative d'artistes et d'artisans Industrie Culturelle.

L'artiste a notamment exposé à la galerie Jérôme Pauchant, à Paris ; à la Villa Arson, à Nice ; Futura, à Prague et lors de Sonica à Glasgow. Il a reçu le Prix indépendant Jeune Création 66 Lieu-Commun (Toulouse) et a été lauréat de la résidence Hors-les-Murs de l’Institut français en 2016 .

Artiste et architecte, Guillaume Aubry a étudié à l’Ecole d’Architecture de Paris-LaVillette (DPLG), à l’Université de Tokyo au Japon ainsi qu’aux Beaux-Arts de Paris (post-diplôme La Seine).

Il a notamment présenté son travail, à Mains d’œuvre, aux Beaux-Arts de Paris, à la Cité des Arts, à la Fondation d’entreprise Ricard, à la Friche de la Belle de Mai et au Casino du Luxembourg…

Il a également été invité à participer à des manifestations comme Nuit Blanche à Paris (programme Satellite), la Biennale de Lyon, la Biennale de Lulea en Suède, le Salon de Montrouge et Jeune Création. Aujourd’hui artiste-chercheur du doctorat de création RADIAN, il prépare une thèse sur l’expérience esthétique des couchers de soleil. Dans le cadre de ce doctorat, il a notamment effectué une résidence de recherche à la Villa Médicis à Rome (programme Médicis) en 2019 qu’il l’a conduit à concevoir une adaptation scénique de “La psychanalyse du feu” de Gaston Bachelard au Théâtre de Nanterre-Amandiers. Le spectacle “Quel bruit fait le soleil lorsqu’il se couche à l’horizon ?” a été créé en novembre 2020 mais n’a - pas encore - pu être présenté au public.

Plus d'infos