Jan Martens

Sweat Baby Sweat
Le point de départ de Sweat Baby Sweat est le plus ordinaire qui soit : la relation entre un homme et une femme. Jan Martens en fait une performance qui passe en revue toutes les variations autour du duo amoureux où l'amour se révèle être une lutte où l'on s'engage de tout son être, une lutte sans répit, sans concession tout autant qu'un havre de douceur.
Chorégraphie : Jan Martens
Avec Kimmy Ligtvoet et Steven Michel
Musique : Jaap Van Keulen
Conseiller artistique : Peter Seynaeve
Production : Frascati Productions, ICKamsterdam, TAKT Dommelhof et Jan vzw

Durée : 1h05
Performance
Lafayette Anticipations
mercredi 18 sept. 2019
de 20h30 à 21h35
jeudi 19 sept. 2019
de 20h30 à 21h35

Jan Martens, Sweat Baby Sweat / Echelle Humaine
Jan Martens, Sweat Baby Sweat, 2019 ©Marc Domage

Participants

Jan Martens a étudié à la Fontys Dance Academy à Tilburg et est diplômé du Conservatoire Royal d’Anvers. Il danse notamment avec Mor Shani, Tuur Marinus, Ann Van den Broek et Koen de Preter. Depuis 2010, il réalise ses propres spectacles qui tournent régulièrement en Belgique et à l’international. Son travail est nourri par la croyance que chaque corps peut communiquer, a quelque chose à dire. Pour chacun de ses projets, il essaie de redessiner la relation entre le public et les danseurs.
En 2014, il fonde avec son associée Klaartje Oerlemans la plateforme chorégraphique GRIP à Anvers/Rotterdam qui produit et diffuse ses spectacles ainsi que ceux de Bára Sigfúsdóttir, Steven Michel et Michele Rizzo. À ce jour il a créé Sweat Baby Sweat (2011), Victor (2013), The Dog Days Are Over (2014), The Common People (2016), co-écrit avec Lukas Dhont et Rule of three (2017).

Son travail est régulièrement présenté en Flandres, aux Pays-Bas, en France et en Allemagne, mais aussi dans des théâtres et festivals comme Dampfzentrale (Bern), Théâtre de la Ville (Paris), Dance Umbrella (Londres), Tanz Im August et Tanzquartier (Vienne), Usine-C (Montréal), Dansenshus (Stockholm) ou Dansehallerne (Copenhague). Il est artiste associé au Gymnase – CDCN de Roubaix (2016-2018) et est également “Creative Associate” à deSingel International Arts Campus jusqu’en 2021. Jan Martens a reçu le prix du Prins Bernhard Cultuurfonds North Brabant en 2013 et le prestigieux prix Charlotte Köhler en 2015 pour l’ensemble de son travail.