Emma Bigé & Antonija Livingstone

« ... et ce sera un endroit où les refuges ne sont pas nécessaires et tu te rendras compte que tu y étais depuis le début. », 2021
Danser, tomber, toucher, dormir, écouter, épouser un mouvement, naître, mourir, nager. Tous ces verbes ont ceci de commun qu'ils ne se disent, en grec et en sanskrit, ni à l'actif, ni au passif, mais sur un autre mode : le moyen.
Le moyen dit quelque chose comme : tout toucher est un être-touché, toute naissance est quelque chose que je fais et qui m'arrive, toute nage est à la fois une brasse et un se-laisser-porter-par- l'eau.
La danse fait partie de ces gestes moyens, par lesquels je ne sais jamais tout à fait au sujet de qui ça se dit.
 
Conception et interprétation : Emma Bigé et Antonija Livingstone
Invitée : Helio Volana
Performance
Lafayette Anticipations
samedi 25 sept. 2021
de 16h15 à 17h15
dimanche 26 sept. 2021
de 15h à 16h
de 17h30 à 18h30

Emma Bigé & Antonija Levingstone, « ... et ce sera un endroit où les refuges ne sont pas nécessaires et tu te rendras compte que tu y étais depuis le début » © A.LIVINGSTONE (LU&LILA POLAR*)

Participant·e·s

Emma Bigé enseigne, traduit, écrit et improvise avec des danses expérimentales et des philosophies-orientées-compost.

Iel a notamment créé deux expositions-en-danse, Gestes du Contact Improvisation (Musée de la danse, 2018) et Steve Paxton: Drafting Interior Techniques (Culturgest, 2019). Iel est actuellement professeure d'épistémologie à l'école d'art d'Aix-en-Provence, où elle transmet des pratiques textuelles et des techniques pour désanesthésier nos sensibilités aux créatures terrestres. Le reste du temps, iel roule par terre.

Antonija Livingstone est à la fois danseuse et chorégraphe, ses créations sont à l’intersection des arts visuels et de la performance.

Présentées le plus souvent in situ dans des parkings, des espaces extérieurs ou des musées, ses performances ont été programmées dans différents contextes : Études Hérétiques (avec la scénographe Nadia Lauro) à la Ménagerie de Verre dans le cadre du Festival d’automne, Culture Administration & Trembling (avec Jennifer Lacey, Stephen Thompson et Dominique Petrin) au CCN Montpellier et la Biennale des Arts Performatifs de Rouyn Noranda (Québec), Supernatural (avec Simone Aughterlony et Hahn Row) au Théâtre Garonne (Toulouse), Festival Actoral Marseille, et le Leopold Museum (Vienne), Sketches / Notebook (avec Meg Stuart / Damaged Goods) au Centre Pompidou.

Elle a travaillé sur la notion de co-creation de refuge à l’occasion de sa résidence en tant qu’artiste associée à la Ménagerie de Verre à Paris et à la Fonderie Darling à Montréal en 2018 et a développé la performance CHAUD en 2020 avec la performeuse et musicienne Kizis Nibik / Mich Cota. CHAUD a été présenté dans le cadre de Heavy handed we crush the moment avec Jamila Johnson Small et keyon gaskin au Barbican Center à Londres et Rituals of Care au Martin Gropius Bau à Berlin avec le danseur Stephen Thompson.