Dérives avec Korakrit Arunanondchai

En ligne
1ère diffusion il y a 187 jours

Dérives avec Korakrit Arunanondchai

51min
Comment participer à l'écriture d'une autre histoire des arts, iconoclaste, audacieuse et inclusive ? Dérives, un nouveau programme à Lafayette Anticipations, plonge au cœur de l'univers des artistes.
Au travers de conversations qui dévoilent la diversité de leurs inspirations, les créat·eur·rice·s révèlent de nouvelles cartographies célébrant la porosité des mondes et l'hybridité des références qui font les œuvres. Dérives propose ainsi d'être au plus près de la pensée et de l'émotion de notre temps, au gré des images, des sons, des visions qui nourrissent les artistes et leurs mondes. 
 
Un cycle de rencontres, au rythme de deux conversations par saison, proposé par Madeleine Planeix-Crocker.
Pour cette toute première rencontre Dérives, l'artiste, cinéaste et conteur thaïlandais Korakrit Arunanondchai met en commun des sources textuelles et sensorielles comme supports de son dernier film Songs for Dying
 
 Le film poursuit une ligne d'exploration déjà empruntée par l'artiste à travers l'installation et la peinture, dans laquelle différents registres du conte sont exposés : de l'intime sacré, à la politique mondiale, en passant par les systèmes de croyances animistes, les mythes locaux et les nouvelles technologies.

À travers cette discussion conçue comme un voyage, nous plongeons dans les écrits d'historien·ne·s, de spécialistes des études religieuses et de biologistes, auxquels font écho les archives personnelles d'Arunanondchai sur la mémoire ressentie, pour déballer les notions de communions enchevêtrées, de rituels publics et privés, ainsi que les performances d'amour et de protestation présentées dans Songs for Dying*.
 
Songs for Dying est une coproduction du Kunsthall Troindheim, 13th Gwangju Biennale et de la Han Nefkens Foundation.
Rencontre
En ligne
jeudi 25 mars 2021
de 19h à 19h51

Avec

Artiste visuel, cinéaste et conteur, Korakrit Arunanondchai utilise sa pratique polyvalente pour raconter des histoires ancrées dans la transplantation et l'hybridité culturelles.

Son œuvre fusionne fiction et poésie et propose des expériences synesthétiques engagées dans une multitude de sujets principalement basés sur la vie de la famille, des ami·e·s et des collègues autant que sur les mythes locaux. Parmi ses principales expositions individuelles institutionnelles, citons MoMA PS1, New York ; Palais de Tokyo, Paris ; Kiasma, Helsinki ; Ullens Center for Contemporary Art, Pékin et S.M.A.K, Gand, entre autres.

Son travail a été présenté à la Biennale de Venise, à la Biennale de Whitney et au Sommet de l'art de Dhaka.

Originaire de Los Angeles, Madeleine Planeix-Crocker est curatrice associée à Lafayette Anticipations.

En 2018, elle y a fondé les "Warm Up Sessions", un cycle de rencontres publiques et participatives autour des pratiques de training en danse et en performance. Au printemps 2021, elle propose la série "Dérives" qui souhaite contribuer à l'écriture de nouvelles histoires des arts à travers des dialogues co-construits avec des artistes contemporain·e·s. Ses intérêts se portent à la croisée de la recherche et de la curation de performances féministes, queer et intersectionnelles.

Madeleine est également co-directrice de la Chair “Troubles, Dissidences et Esthétiques” au Beaux Arts de Paris et membre permanent du Conseil Scientifique de le Recherche de l’ESAD de Reims. 

Diplômée de Princeton University en études culturelles, Madeleine a obtenu un Master spécialisé en Médias, Art et Création de HEC Paris et un M2 à l’EHESS. Elle y a porté un projet de recherche-création avec l’association Women Safe, où elle mène désormais un atelier de théâtre et d’écriture créative. Madeleine poursuit actuellement une thèse à l’EHESS (CRAL) autour des performances en commun contemporaines en France.

Elle pratique la danse et le théâtre depuis l’enfance.

À propos

Bibliographie

- Harney, Stefano & Fred Moten. Les sous-communs - Planificiation fugitive et et étude noire. Brooks, 2021

- Mircea Eliade, Le sacré et le profane, Gallimard, 1988.

- Peter Wohlleben, La vie secrète des arbres, Les Arènes Ed., 2017

- Seong-nae Kim, “The Work of Memory : Ritual Laments of the Dead and Korea’s Cheju Massacre” (2013) [EN]

- Merlin Sheldrake, Le Monde Caché, First, 2021

- Seong-nae Kim, “Dances of Toch’aebi and Songs of Exorcism in Cheju Shamanism” (1992) [EN]

- Lepecki, André. "Choreopolice and Choreopolitics: or, the task of the dancer." TDR: The Drama Review, Vol. 57, No. 4, 2013, pp.13-27.

- Maree brown, adrienne. Emergent Strategy: Shaping Change, Changing Worlds. Chico, AK Press, 2017.