Visuel, Comment anticiperiez-vous?, Lafayette Anticipations – Fondation d'entreprise Galeries Lafayette

Lafayette Anticipations démarre son cycle mensuel "Comment anticiperiez-vous?" avec les artistes Myriam Lefkowitz et Simon Ripoll-Hurier.
 
Tous les mois, Lafayette Anticipations invite des artistes et praticien·ne·s divers·e·s à développer une proposition formelle, performative, discursive et/ou collaborative, le temps d'une soirée, autour de ce que leur inspire l'anticipation. "Comment anticiperiez-vous?" est la question posée aux invité·e·s, choisi·e·s pour la relation que leur pratique entretient avec la spéculation, l'imagination, la recherche et la production d'alternatives.

Entre 1970 et 1995, la CIA puis la DIA ont développé le programme Stargate, qui visait à exploiter le champ de la parapsychologie pour créer de nouvelles techniques d'espionnage. Le coeur de Stargate était l'étude de la "vision à distance" (Remote Viewing). Considérée comme l'une des pratiques les plus prometteuses de canalisation des perceptions extra-sensorielles, le Remote Viewing est une technique de description à l'aveugle de lieux, d'évènements, d'objets ou de personnes, distants dans l'espace et/ou dans le temps (passé comme futur). Une fois le programme Stargate déclassifié, ses anciens protagonistes ont commencé à publier des livres, à donner des conférences, etc. De cette manière, la pratique du Remote Viewing a commencé à se répandre. Des associations ont été créées, avant que des sociétés de conseil s'en emparent, ici et là.
 
Simon Ripoll-Hurier et Myriam Lefkowitz se sont initiés à cette pratique et la partagent dans différents cadres. Ils ont rassemblé quelques personnes autour d'eux avec qui, à la manière d'un club ou d'une amicale, ils s'entrainent régulièrement pour aiguiser leurs perceptions non-sensorielles, et exploiter les ressources poétiques de cette pratique. Pour cette séance à la Fondation, ils ont mis au travail quatre complices (Mahitha Dasi, Catalina Insignares, Mira Ramaherilanja et Théo Robine-Langlois) sur des cibles liées aux questions de la Fondation. Pour l'occasion, une édition est conçue sur place par le graphiste Charles Villa.
 
L'accès à cet évènement est libre et gratuit dans la limite des places disponibles. L'exposition de Lutz Bacher, The Silence of the Sea, reste accessible pendant l'évènement jusqu'à 22h.
Artiste chorégraphique, la recherche de Myriam Lefkowitz se focalise depuis 2010 sur les questions d'attention et de perception, à travers différents dispositifs immersifs impliquant des relations directes entre spectateurs et artistes.
Le travail de Myriam Lefkowitz a été présenté à la 55ème biennale de Venise ("Oo", Pavillon lituanien et chypriote), au CAC Vilnius, à La Galerie (Noisy-le-sec), à Med15 (Medellin), à Le Mouvement (Biel), au Creative Time Summit (Stockholm), à Situations (Bristol), à Performing Opposition (Sao Paolo et Rio de Janeiro), à la fondation Kadist (Tokyo et San Francisco). Depuis deux ans, elle développe un projet collaboratif intitulé La Piscine, rassemblant différentes pratiques d'attention issues des recherches de huit artistes, infiltrées et partagées dans des espaces publics. La Piscine a été invitée par les Laboratoires d'Aubervilliers, Survival Kit à Riga, Bergen Assembly, Kaaiteater à Bruxelles, Garage à Moscou. Elle est actuellement commissionnée par If I Can't Dance I Don't Want To Be Part Of Your Revolution (Amsterdam). En 2018, Myriam Lefkowitz et Simon Ripoll-Hurier développent une collaboration autour de la pratique du Remote Viewing, qui prendra la forme d'un film.

Issu des arts visuels et développant une pratique entre cinéma et radio, Simon Ripoll-Hurier traque des situations d'écoute.

Entre 2014 et 2017, il développe Diana, une recherche qui inclut film, vidéo, performance et création radiophonique, au cours de laquelle il va à la rencontre de différentes pratiques amateurs qu'il met en relation (radioamateurisme, birdwatching, ghost seeking…). En 2020, il dresse le portrait d'un orchestre symphonique Macédonien enregistrant les bandes-sons de films du monde entier (Age of Heroes). Depuis 2018, il explore la Silicon Valley contemporaine sur les traces d'anciennes expérimentations parapsychologiques de la CIA. et élabore une recherche qui prend la forme d'un documentaire de science-fiction.Par ailleurs, il est membre du groupe Les Agamemnonz et a co-fondé *DUUU radio.