Cette discussion est l'occasion d'approfondir certains thèmes forts des peintures de Xinyi Cheng en présence de l'artiste, du Dr Mi You (professeur, Université de Kassel / Institut Documenta) et de Madeleine Planeix-Crocker, curatrice associée.

Il y est question de la façon dont les peintures de l'artiste arrivent à transformer le familier en inconnu ; comment le profane y vire au sacré.
 
La question de la gravité et de la fluidité liée à la représentation de personnages flottant entre deux états comme suspendus est également abordée.
 

Xinyi Cheng a étudié à l'Académie des arts et du design de l'université de Tsinghua, au Maryland Institute College of Art.

De 2016 à 2017, elle a participé à la résidence de la Rijksakademie aux Pays-Bas, et en 2019, elle a été lauréate du Baloise Art Prize d'Art Basel.

Son travail a fait l'objet d'une importante exposition personnelle à la Hamburger Bahnhof, Berlin (2020) et elle a également participé à de récentes expositions collectives dans des lieux tels que la 13e Biennale de Shanghai à la Power Station of Art, Shanghai (2021) ; la Bourse de Commerce, Paris (2021) ; le Palais deTokyo, Paris (2020) ou le Musée FransHals, Haarlem, Pays-Bas (2018).

Mi You est professeure d'art et d'économie à l'Université de Kassel / Institut documenta.


Avant de rejoindre l'Université de Kassel, elle était chercheuse au département des études sur l'art et les médias de l'Académie des arts médiatiques de Cologne (2014-2021). Elle a également occupé des postes de chargée de cours dans le programme Cultures visuelles, commissariat d'exposition et art contemporain de l'École d'art, de design et d'architecture de l'Université Aalto (2019-2020), dans le programme Roaming Academy de l'Institut d'art néerlandais (2018-2019) et dans le programme Media Art de l'Université des arts de Brême (2016-2017). La Dr You est formée à la théorie des médias et aux études scientifiques et technologiques. Ses intérêts académiques portent sur le nouveau matérialisme et le matérialisme historique, la philosophie de la performance, ainsi que l'histoire, la théorie politique et la philosophie de l'Eurasie. Elle a terminé ses études de doctorat avec le professeur Pexte Bexte et le professeur Marie-Luise Angerer à l'Académie des arts médiatiques de Cologne en 2019.

Dr. You a travaillé à l'échelle internationale en tant que conservatrice. Elle travaille sur la route de la soie comme une figuration pour les réseaux et technologies anciennes et nouvelles. Dans ce cadre, elle a organisé des expositions et des programmes au Asian Culture Center de Gwangju, en Corée du Sud, au Festival international d'art médiatique d'Oulan-Bator, en Mongolie (2016), au Zarya CCA de Vladivostok (2018) et, avec Binna Choi, elle dirige un projet de recherche et de conservation intitulé "Unmapping Eurasia" (2018-). Parallèlement, ses intérêts pour les politiques autour de la technologie et des futurs l'ont amenée à travailler sur des "spéculations actionnables", articulées dans l'exposition, les ateliers et le sci-fi-a-thon "Sci-(no)-Fi" à l'Académie des arts du monde, Cologne (2019), ainsi que dans sa fonction de présidente du comité sur les arts et la technologie des médias pour l'ONG transnationale Common Action Forum. Elle est l'un des commissaires de la 13e Biennale de Shanghai (2020-2021).

Elle a co-initié (en 2011) et est membre du comité du projet financé par l'UE "Transnational Dialogues", une plateforme d'échange entre la Chine, l'Europe et le Brésil. Elle est membre de la Fondation Alexander von Humboldt (Bonn), du Zentrum Paul Klee (Berne) et d'Independent Curators International (New York).  Elle est membre de l'Académie des arts du monde, directrice d'Arthub et conseillère de l'Institute for Provocation.

Originaire de Los Angeles, Madeleine Planeix-Crocker est curatrice associée à Lafayette Anticipations.

En 2018, elle y a fondé les "Warm Up Sessions", un cycle de rencontres publiques et participatives autour des pratiques de training en danse et en performance. Au printemps 2021, elle propose la série "Dérives" qui souhaite contribuer à l'écriture de nouvelles histoires des arts à travers des dialogues co-construits avec des artistes contemporain·e·s. Ses intérêts se portent à la croisée de la recherche et de la curation de performances féministes, queer et intersectionnelles.

Madeleine est également co-directrice de la Chair “Troubles, Dissidences et Esthétiques” au Beaux Arts de Paris et membre permanent du Conseil Scientifique de le Recherche de l’ESAD de Reims. 

Diplômée de Princeton University en études culturelles, Madeleine a obtenu un Master spécialisé en Médias, Art et Création de HEC Paris et un M2 à l’EHESS. Elle y a porté un projet de recherche-création avec l’association Women Safe, où elle mène désormais un atelier de théâtre et d’écriture créative. Madeleine poursuit actuellement une thèse à l’EHESS (CRAL) autour des performances en commun contemporaines en France.

Elle pratique la danse et le théâtre depuis l’enfance.