Anne Teresa De Keersmaeker, Violin Phase

Pour Anne Teresa De Keersmaeker, la danse est une « architecture liquide », elle se structure autour de principes géométriques rigoureux dont la chorégraphe belge aime à se départir graduellement. Ce crédo s'illustre dès 1981 avec Violin Phase, sa toute première pièce chorégraphique écrite sur la musique répétitive du compositeur minimaliste américain Steve Reich. La chorégraphe y procède par répétition et accumulation de mouvements qu'elle déphase au fur et à mesure. Dansant sur une fine couche de sable blanc, la danseuse tourne sur elle-même pour former des cercles qui s'entrelacent et tracent au sol un motif de rosace.
Au cours des dernières années, Anne Teresa De Keersmaeker s'est progressivement affranchie de la frontalité de la scène au profit d'une relation plus complexe et fluide avec le public. Dans ce mouvement, elle a ainsi repensé certaines pièces historiques dont Violin Phase pour l'espace de la galerie. Après l'atrium du MoMA en 2011 et les Tanks de la Tate Modern en 2012, Anne Teresa De Keersmaeker adapte Violin Phase à l'architecture de Lafayette Anticipations afin de voir cette pièce chorégraphique entêtante depuis plusieurs perspectives, du rez-de-chaussée aux différents étages devenus balcons.
 
Pour cette unique représentation à Paris, la chorégraphe a confié la partition à la danseuse Yuika Hashimoto qui réalisera la performance avant une courte conférence d'Anne Teresa De Keersmaeker.
 
Chorégraphie : Anne Teresa De Keersmaeker
Interprète : Yuika Hashimoto
Musique : Steve Reich (Violin Phase, 1967)
Concept : Thierry De Mey
Coréalisation : Lafayette Anticipations - Fondation d'entreprise Galeries Lafayette et Festival d'Automne à Paris
 
Spectacle créé en avril 1981 dans le cadre du Festival of Early Modern Dance (New York).
 
Samedi 15 septembre 2018 à 15h, 17h et 19h
Durée : 15 minutes
Performance
Lafayette Anticipations
samedi 15 sept. 2018
de 15h à 15h15
de 17h à 17h15
de 19h à 19h15

Anne Teresa De Keersmaeker,
Anne Teresa De Keersmaeker, Violin Phase, Lafayette Anticipations, 15 septembre 2018 © Marc Domage
Anne Teresa de Keersmaeker, Violin Phase / Echelle Humaine Lafayette Anticipations
Anne Teresa De Keersmaeker,
Anne Teresa De Keersmaeker, Violin Phase, Lafayette Anticipations, 15 septembre 2018 © Marc Domage
Anne Teresa De Keersmaeker,
Anne Teresa De Keersmaeker, Violin Phase, Lafayette Anticipations, 15 septembre 2018 © Marc Domage
Anne Teresa De Keersmaeker,
Anne Teresa De Keersmaeker, Violin Phase, Lafayette Anticipations, 15 septembre 2018 © Marc Domage
Anne Teresa De Keersmaeker,
Anne Teresa De Keersmaeker, Violin Phase, Lafayette Anticipations, 15 septembre 2018 © Marc Domage

Participants

Après avoir étudié le ballet moderne à l’école Mudra, à Bruxelles, puis s’être confrontée à la « post-modern dance » en étudiant à NYU à New York, Anne Teresa De Keersmaeker accède à la notoriété en 1982 grâce à Fase, Four Movements to the Music of Steve Reich. L’année suivante, elle crée la pièce Rosas danst Rosas et fonde à Bruxelles sa compagnie de danse Rosas.
Depuis cette époque, elle a inscrit sa chorégraphie dans une exploration aussi rigoureuse que prolifique des relations entre danse et musique, de la musique classique (Jean-Sébastien Bach, Wolfgang Amadeus Mozart) aux styles plus contemporains (Steve Reich, Arnold Schönberg, Gérard Grisey) ou populaires (Les Beatles, Brian Eno, Joan Baez). De 1992 à 2007, Rosas est en résidence au Théâtre de la Monnaie, l’opéra de Bruxelles, où De Keersmaeker crée de nombreux spectacles et opéras. L’ensemble de musique contemporaine Ictus y est un partenaire constant avec des œuvres-clés comme Drumming (1998) et Rain (2001). En 1995, De Keersmaeker a fondé l’école P.A.R.T.S. (Performing Arts Research and Training Studios), incubateur de talents chorégraphiques aujourd’hui internationalement reconnus. Ses œuvres les plus récentes témoignent d’un évident dépouillement de sa chorégraphie, réduite à ses principes essentiels. En 2013, De Keersmaeker crée Vortex Temporum sur la musique spectrale de Gérard Grisey. Cette pièce, adaptée en 2015 au format d’une exposition de longue durée au Wiels, centre d’art contemporain bruxellois, sous le titre Work/Travail/Arbeid, a été depuis présentée au MoMA, au Centre Pompidou et dans le Turbine Hall de la Tate Modern.
Plus d'infos

Jusqu'au
13 sept.

Lundi11h - 19h
MardiFermé
Mercredi11h - 19h
Jeudi11h - 19h
Vendredi11h - 19h
Samedi11h - 19h
Dimanche11h - 19h