Kintsugi

Artiste : Julien Discrit
Date : 2018
Technique : Sculpture
Matériaux : Marbre de Carrare
Dimensions : 11,9 x 14,1 x 4,6 cm
Collection : Lafayette anticipations - Fonds de dotation Famille Moulin
Domaine : Sculpture

D’apparence lacunaire, cette sculpture en marbre de Carrare représente une figure humaine. Ce visage mutilé, brisé n’est autre que la reconstitution du fragment manquant de l’Ange de Nagasaki, sculpture miraculeusement épargnée lors du bombardement atomique de la ville le 9 août 1945. Symbole de paix et d’espérance, l’œuvre a été offerte à l’UNESCO par la ville de Nagasaki en 1976. En restituant l’intégrité du visage angélique, Julien Discrit réaffirme son attachement aux rapports de continuité et de discontinuité, à l’instar de l’intitulé de l’œuvre, Kintsugi, un mot signifiant « jointure d’or » en japonais. Le kintsugi est la technique consistant à recoller les tessons d’une céramique ou d’une porcelaine cassée à l’aide d’une laque saupoudrée d’or afin de les sublimer. Par extension, elle a donné son nom à une méditation sur l’existence des choses et ses aléas. En pansant l’Ange défiguré, Julien Discrit exprime la résilience et la permanence du non-humain en liant le passé et le présent.

Notice rédigée par Quentin Rose dans le cadre du partenariat entre l'école du Louvre et Lafayette Anticipations-Fonds de dotation Famille Moulin.



Expositions

ParisArt, Le discret et le continu, septembre 2018
L'oeil, Julien Discrit, Octobre 2018
Le discret et le continu - Galerie Anne-Sarah Bénichou
du 8 septembre 2018 au 20 octobre 2018