Ana Pi

Artiste chorégraphique et de l’image, chercheuse en danses urbaines, danseuse extemporaine et pédagogue. Sa pratique se situe entre les notions de circulation, de déplacement, d’appartenance, de superposition, de mémoire, de couleurs et de gestes ordinaires.

En 2020 elle crée la structure NA MATA LAB. NoirBLUE—les déplacements d’une danse (2018 - 27') est son premier documentaire et VÓS (2011 - 5'30) un premier essai vidéographique. O BΔNQUETE, COROA, NoirBLUE, DRW2 et Le Tour du Monde des Danses Urbaines en 10 villes, sont ses pièces qui articulent chorégraphie, discours et installation.

CORPO FIRME; danças periféricas, gestos sagrados est la pratique qui elle développe et partage depuis 2010. Actuellement, elle est en création de The Divine Cypher, projet en Haïti pour lequel elle reçoit la bourse pour l’art en Amérique Latine du MoMA—New York et Cisneros Institute, également la chorégraphe associée du projet Dancing Museums en France, ainsi qu’artiste associée au bureau de production Latitudes Contemporaines.

En collaboration elle développe l'exposition chorégraphique WOMEN PART 3 avec Ghyslaine Gau et Annabel Guérédrat, ainsi que l'installation Rádio Concha avec la philosophe Maria Fernanda Novo, puis compte avec la participation de @Favelinhadance et Chassol pour son dernier essai RACE, en 2021 .

Ana Pi