© Pierre Antoine

RED NAILS

Date : 2019
Technique : Laque sur fibre de verre
Courtesy : Courtesy de l’artiste et Zeno X Gallery, Anvers

Martin Margiela s’intéresse depuis toujours à la conception mouvante de la beauté. Il regarde la manière dont elle se construit et les éléments à travers lesquels elle se décline. Particulièrement intrigué par le « mauvais » goût, il observe la façon dont les codes se mettent en place et se répandent.

Le faux ongle rouge fait partie des objets qui s’apparentent à une certaine vision de la femme – séductrice, sexualisée et désirable. Le rouge est une couleur tombée dans le domaine du cliché, de la standardisation de la femme mais aussi de la voiture de sport.

L’immédiateté du signal offert par cet objet intrigue l’artiste, qui s’intéresse à son pouvoir, à sa manière de rayonner sur les êtres entre séduction et dégoût inspiré par le kitsch.

Le vernis à ongles a été inventé à la suite du développement de la laque de couleur destinée à l’industrie automobile au début des années 1920.

Les faux ongles sont des extensions qui courbent, allongent et cachent l’ongle naturel. En plastique, ils participent de la mise en place d’une beauté féminine artificielle.

© Pierre Antoine