Exhibition view of <i>Days are Dogs</i> and <i>Garde-Fou</i>,
Vue de l’exposition Days are Dogs et du Garde-Fou, Carte Blanche à Camille Henrot, Palais de Tokyo (18.10.2017 – 07.01.2018) © Aurélien Mole

Garde-Fou

Date : 2017
Courtesy : Courtesy of the artist and Metro Picture (New York); kamel mennour (Paris/London); Galerie König (Berlin) © Adagp (Paris)

En puisant, entre autres, ses sujets et inspirations dans la vie quotidienne, Camille Henrot interroge notre rapport à la dépendance, à l’aliénation et à la frustration.

Son Garde-Fou (2017) illustre parfaitement ces rapports d’autorité : objet du quotidien, il est soumis à de nombreuses normes réglementaires et incarne la dichotomie entre liberté et sécurité de l’individu.

La production de cette oeuvre a entièrement été déléguée par l’artiste et le Palais de Tokyo à l’équipe de production de Lafayette Anticipations.
Exhibition view of <i>Days are Dogs</i> and <i>Garde-Fou</i>,
Vue de l’exposition Days are Dogs et du Garde-Fou, Carte Blanche à Camille Henrot, Palais de Tokyo (18.10.2017 – 07.01.2018) © Aurélien Mole
Exhibition view of <i>Days are Dogs</i> and <i>Garde-Fou</i>,
Vue de l’exposition Days are Dogs et du Garde-Fou, Carte Blanche à Camille Henrot, Palais de Tokyo (18.10.2017 – 07.01.2018) © Aurélien Mole