Warm Up Session Maguy Marin

Pour cette prochaine Session, nous accueillons la chorégraphe française Maguy Marin.
Celle-­ci abordera en discussion le rôle de l'échauffement dans sa pratique qui ne fait pas que danser les corps, mais aussi les sons, les mots et les idées. Un travail qui résonne en particulier avec son oeuvre célébrée May B (1981), présentée du 27 février au 12 mars au Théâtre de la Ville, inspiré du corpus de Samuel Beckett. La parole qui incite le mouvement ou son engagement incarné, seront les thèmes au coeur de la prochaine Warm Up Session.
 
Warm Up Sessions : Un échauffement du corps et de la pensée. Du "jumpstyle" au ballet, du "break" au contemporain, pratiquez puis discutez des mouvements et gestes indispensables, qui anticipent la performance - moment ultime de partage avec le public. Chaque session débute par un échauffement proposé par le·la danseur·euse ou le collectif invité.e et est suivi par une discussion sur des sujets alliant mouvements du corps et de la société : performativité de la condition humaine, circulations et disruption physique dans une ère décorporalisée. Avec les Warm Up Sessions, nous souhaitons associer l'effort du corps et l'effervescence de l'esprit.
 
Un cycle curaté par Madeleine Planeix-Crocker.
Atelier
Lafayette Anticipations
dimanche 03 mars 2019
de 16h à 17h


Accès libre sur réservation


Maguy Marin, Warm Up Session, Lafayette Anticipations
Warm Up Session © Lafayette Anticipations
Maguy Marin, Warm Up Session, Lafayette Anticipations
Warm Up Session © Lafayette Anticipations
Maguy Marin, Warm Up Session, Lafayette Anticipations
Warm Up Session © Lafayette Anticipations

Participant·e·s

Originaire de Toulouse (France), Maguy Marin est danseuse et chorégraphe de danse contemporaine. Sa carrière considérable lui a fait réaliser pas moins d'une quarantaine de pièces et obtenir huit prix honorifiques. Son répertoire mêle danse classique, ballet moderne et non-danse.
Après avoir suivi des études de danse classique à Toulouse, Maguy Marin entre au ballet de Strasbourg. Son expérience à l'Ecole Mudra (Bruxelles) change ses conceptions chorégraphiques. Elle s'inspire également du travail de Pina Bausch, en Allemagne, se situant à la croisée du théâtre et de la danse. Ses célèbres pièces May B (1981) et Cendrillon (1985) font partie des oeuvres les plus représentatives de la Nouvelle danse française, un courant apparu dans les années 1970.

Originaire de Los Angeles, Madeleine Planeix-Crocker est curatrice associée à Lafayette Anticipations.

En 2018, elle y a fondé les "Warm Up Sessions", un cycle de rencontres publiques et participatives autour des pratiques de training en danse et en performance. Au printemps 2021, elle propose la série "Dérives" qui souhaite contribuer à l'écriture de nouvelles histoires des arts à travers des dialogues co-construits avec des artistes contemporain·e·s. Ses intérêts se portent à la croisée de la recherche et de la curation de performances féministes, queer et intersectionnelles.

Madeleine est également co-directrice de la Chair “Troubles, Dissidences et Esthétiques” au Beaux Arts de Paris et membre permanent du Conseil Scientifique de le Recherche de l’ESAD de Reims. 

Diplômée de Princeton University en études culturelles, Madeleine a obtenu un Master spécialisé en Médias, Art et Création de HEC Paris et un M2 à l’EHESS. Elle y a porté un projet de recherche-création avec l’association Women Safe, où elle mène désormais un atelier de théâtre et d’écriture créative. Madeleine poursuit actuellement une thèse à l’EHESS (CRAL) autour des performances en commun contemporaines en France.

Elle pratique la danse et le théâtre depuis l’enfance.