Autour du poème 'Come on, get it!' de Fred Moten

En ligne
1ère diffusion il y a 238 jours

Autour du poème 'Come on, get it!' de Fred Moten

31min
Une discussion autour de la traduction française du poème 'Come on, get it!' avec son auteur Fred Moten, l'artiste Wu Tsang et les traductrices françaises : Mawena Yehouessi et Rosanna Puyol.
Le poème 'Come on, get it!' a inspiré la pièce centrale et monumentale de l'exposition visionary company, The Show is over, mélange d'images, de mouvements, de voix et de sons.
 
Son auteur est le poète américain Fred Moten, également théoricien des black studies et de la performance. 
 
Grâce à cette conversation inédite, l'artiste Wu Tsang revient sur la collaboration étroite nouée avec l'auteur et la manière dont le texte est devenu la matière même de son inspiration et de sa pratique collective.
Les traductrices Mawena Yehouessi et Rosanna Puyol évoquent quant à elles les enjeux propres à la traduction de la langue de Moten.

Avec

Fred Moten est un théoricien culturel, poète et universitaire américain dont l'œuvre explore la théorie critique, les black studies, la littérature américaine contemporaine et les études sur les performances. Il est souvent reconnu comme l'un des plus importants poètes américains contemporains.

Au cours des 25 dernières années, Moten a abordé ces préoccupations, par le biais de la poésie et de la critique, dans un certain nombre d'ouvrages : The Universal Machine (consent not to be a single being), Duke University Press, 2018 ; Stolen Life (consent not to be a single being), Duke University Press, 2018 ; Black and Blur (consent not to be a single being), Duke University Press, 2017 ; The Service Porch, Letter Machine Editions, 2016 ; B Jenkins, Duke University Press, 2009 ; In the Break: The Aesthetics of the Black Radical Tradition, University of Minnesota Press, 2003.

Avec Stefano Harney, Moten écrit son ouvrage The Undercommons : Fugitive Planning and Black Study (Minor Compositions, 2013) qui a eu un grand retentissement en Amérique du Nord et nourrit les réflexions accompagnant les luttes sociales comme le mouvement Black Lives Matter.

Fred Moten est aussi un collaborateur de longue date de Wu Tsang : son poème 'Come on, get it' rythme l'oeuvre vidéo monumentale de l'artiste, The Show is Over, (2020).

En 2020, Moten a été nommé "genius fellow" de la Fondation MacArthur.

Le travail de l'artiste Wu Tsang comprend l'installation, la performance, la réalisation de films et l'organisation d'événements. L'artiste réinvente les représentations raciales et sexuées pour englober les perspectives multiples et changeantes à travers lesquelles nous faisons l'expérience du domaine social.
Le travail de Wu Tsang est très souvent le fruit de collaborations, notamment en tant que co-organisatrice d'une boîte de nuit hebdomadaire appelée "Wildness", qui a été un point de mire pour l’underground et l'activisme communautaire à Los Angeles. Installé dans un bar gay latino, le Silver Platter, près de MacArthur Park, Wildness a créé un espace libre où les client.e.s de longue date, des personnes de couleur homosexuelles, se sont mélangés à des artistes et des performeur.euse.s. Le long métrage de Tsang, "Wildness" (2012), documente cette scène et la négociation perpétuelle des questions de race, de genre et de classe sociale entre les client.e.s, qui se débattent avec les problématiques de gentrification, d'authenticité et de propriété alors qu'ils.elles sont confronté.e.s à des réalités plurielles. Le bar lui-même joue un rôle prépondérant dans le film, servant de narrateur omniscient et incarnant les actes créatifs et performatifs par lesquels la fiction culturelle se forme et s’exprime. L'artiste s’est largement fait connaître en 2012, grâce à ce film, qui a été présenté pour la première fois au MoMA’s Documentary Fortnight.

Wu Tsang a obtenu un B.F.A. (2004) de la School of the Art Institute of Chicago et un M.F.A. (2010) de l'Université de Californie à Los Angeles. Parmi les autres films de Wu Tsang, citons We hold where study (2017), Girl Talk (2015), Damelo Todo (Gimme Everything) (2010) et Shape of a Right Statement (2008). Les œuvres de Wu Tsang ont été exposées ou projetées au Gropius Bau à Berlin, la Tate Modern à Londres, la Kunsthalle de Münster, au Stedelijk Museum d’Amsterdam, au Whitney Museum of American Art, au Solomon R. Guggenheim Museum à New York et au Museum of Contemporary Art Chicago, parmi de nombreux autres institutions nationales et internationales.
Plus d'infos

Mawena Yehouessi est une curatrice, et chercheuse en arts et philosophie (doctorante Villa Arson / Université Côte d’Azur).

Fondatrice du collectif Black(s) to the Future, elle vit et travaille entre Nice et Paris (France). D’une formation aussi de gestion de projets culturels et danse contemporaine, elle appartient à cette génération d’inclassables  –  ou de déclassé.e.s  –  dont les pratiques & « métiers » sont une succession de slashs. En particulier intéressée aux alter-futurismes, elle développe en outre une pratique artistique exploratoire, prospective et de collage à travers son avatar M.Y.

Rosanna Puyol est poète, éditrice et collabore avec des artistes pour des projets d’expositions, lectures, programmes de vidéo et performance.

Co-fondatrice de la maison d’édition Brook - avec laquelle elle publie des traductions de textes de Laura Mulvey, Shulamith Firestone, Fred Moten & Stefano Harney, José Esteban Muñoz, Cecilia Pavón, Saidiya Hartman - elle organise, souvent avec des ami*es, des groupes de lecture, ateliers d’écriture et de traduction.

Elle dirige avec Mawena Yehouessi un cours intitulé IRL, sur la traduction et les méthodologies de recherche dissidente, à la Villa Arson à Nice (école des beaux-arts). Ce séminaire a pour but de partager avec les étudiant*es le processus de recherche à l'origine d'une exposition collective que le duo organise à la Villa Arson (l'école est également un centre d'art) en 2022.

À propos

Bibliographie

Baldwin, James. Le diable trouve à faire (1976), Capricci, 2018.

 

Derrida, Jacques, Dissemination (1969), Translated from french by Barbara Johnson, University of Chicago Press, 1983.

 

Firestone, Shulamith. Zones mortes (1998), Traduit de l'anglais par Emilie Notéris, Brook, 2020.

 

Frost, Robert. The Poetry of Robert Frost: the collected, Henry Holt & Compagny, 1979.

 

Harney, Stefano. Moten, Fred. Les sous-communs: planification fugitive et étude noire (2013), Traduction collective, Brook (à paraître), 2021.

 

Moten, Fred. All That Beauty, Letter Machine Editions, 2019.

 

Mulvey, Laura. Fétichisme et curiosité (1996)Traduit de l'anglais par Guillaume Mélère, Brook, 2020.

 

Muñoz, José Esteban. Cruiser l'utopie: l'après et ailleurs de l'avenir queer (2009), Traduit de l'angalis par Alice Wambergue, Brook, (à paraître), 2021.

 

Zukofsky, Louis. "A", traduit de l’anglais par François Dominique et Serge Gavronsky, Nous, 2020.

 

Zukofsky, Louis. Catullus, 1969.