Origin II (Burning of the Houses)

Artiste : Dora Budor
Date : 2019
Matériaux : Verre, Pigment, Aluminium, Acrylique, Bois, Poussière
Dimensions : 152 x 160 x 86 cm
Collection : Lafayette anticipations - Fonds de dotation Famille Moulin
Domaine : Installation

L’environnement créé par Dora Budor propose une vision post-apocalyptique d’un futur désertique à l’intérieur d’étranges miniatures d’un monde où il ne resterait que des horizons accidentés éclairés par une lumière crue. Comme la cendre d’un incendie dévastateur suggéré par le titre de l’œuvre, une fine poussière tourbillonne et envahit l’espace. L’artiste fait ici référence aux deux tableaux intitulés The Burning of the Houses of Lords and Commons (1834) du peintre anglais William Turner. Elle dit les avoir choisis parce qu’ils sont les « premières représentations de variations thermodynamiques visibles dans l’atmosphère ». Dora Budor se nourrit de récits d’anticipation et de science-fiction, de cinéma, de littérature et de peinture : ses caissons fonctionnent comme les dioramas du XIXe siècle qui reconstituaient des scènes en miniature, mais évoquent aussi les caissons hermétiques utilisés pour les expériences scientifiques. De multiples références se croisent dans ce macrocosme énigmatique où la poésie et l’étrange beauté de la lumière rougeoyant telle celle d’un brasier se heurtent à la vision d’un univers désolé.

Notice rédigée par Marianne Tricoire dans le cadre du partenariat entre l'école du Louvre et Lafayette Anticipations-Fonds de dotation Famille Moulin.