Steven Michel

Steven Michel est un danseur et chorégraphe français, ayant suivi une formation de mime et de comédie musicale. En 2006, il s’est installé à Bruxelles pour étudier à P.A.R.T.S., où il a achevé sa formation de performeur et chorégraphe en 2010. En sa qualité de performeur, il a travaillé avec des chorégraphes, des metteurs en scène de théâtre et des réalisateurs comme David Zambrano, Falk Richter, Lukas Dhont, Daniel Linehan, Maud le Pladec. Au cours des huit dernières années, on a pu le voir dans les productions de Jan Martens SWEAT BABY SWEAT (2011), VICTOR (2013), THE DOG DAYS ARE OVER (2014), THE COMMON PEOPLE (2016) et RULE OF THREE (2017). Steven Michel a rejoint la plate-forme chorégraphique GRIP en 2016.
Outre ses participations à des spectacles en tant que performeur, Steven Michel développe sa propre pratique chorégraphique. En 2009, il a créé le duo ± Even but Odd avec Nicholas Aphane qu’ils ont interprété dans plusieurs théâtres en Europe, tout comme son solo de fin d’études, The Desert of Milestones (2010). Il a ensuite collaboré avec le danseur et chorégraphe Marcus Baldemar à une recherche intitulée Model (2012), dans laquelle ils ont fait usage du vocabulaire cinématographique pour élaborer un système performatif et chorégraphique. En 2014, Steven Michel a entrepris une recherche basée sur le thème de "l’audio-vision" ou la relation entre l’image et le son dans un spectacle, ce qui a donné lieu à son solo THEY MIGHT BE GIANTS (2016). Cette œuvre met en lumière l’intérêt particulier que Steven Michel porte au son, au rythme, à l’animation et à l’image. Le corps est traité sur un pied d’égalité avec la lumière, la scénographie et la musique en vue de créer sur scène une symphonie synesthétique qui stimule l’imagination et perturbe la perception du public. Pour ce projet, Steven Michel a choisi une démarche résolument interdisciplinaire : il a invité Hans Meijer à créer la conception lumière et le duo d’artistes Sarah & Charles à concevoir la scénographie.

La collaboration interdisciplinaire entre les arts du spectacle vivant et d’autres expressions artistiques est une constante dans l’œuvre chorégraphique et les activités de Steven Michel en tant que performeur. Affordable solution for better living, dont la première a eu lieu en 2018, est une collaboration avec l’artiste plasticien français Théo Mercier. Ils y examinent des corps standardisés et des structures fixes par rapport à l’illusion de liberté que diffusent les puissances commerciales. Avec ce spectacle, Steven et Théo se voient attribuer le Lion d’argent (consacré aux jeunes promesses) de la Biennale de la danse de Venise. Outre ce projet spécifique, Steven Michel prépare une série de "laboratoires de performance" ouverts aux artistes de disciplines diverses. Il espère développer de la sorte de nouveaux champs de connaissance et d’expertise et estomper tant que faire se peut les frontières entre les différentes formes d’expression artistique. Dans le cadre de cette approche, il va continuer à analyser des concepts comme la fiction et la science, la miniature et le monumental, l’harmonie et le chaos, l’auditif et le visuel, l’analogique et le numérique.

Steven Michel

Né.e en :1986
Steven Michel, Lafayette Anticipations
Jan Martens, Sweat Baby Sweat, 2011 © Klaartje Lambrechts