× Annulé × Performance Lafawndah. Feat. Wu Tsang

Suite aux annonces du gouvernement, la Fondation ferme ses portes ce
vendredi 30 octobre et jusqu'à nouvel ordre. Tous nos événements à venir
sont annulés. Notre équipe de billetterie contactera tou·te·s les
détenteur·trice·s de billets très bientôt.
 
Restez connecté.e.s via nos réseaux sociaux et newsletter pour suivre notre future programmation en ligne.
Merci de votre compréhension, à bientôt !
 
Première représentation en France de "Antinomy", une nouvelle
composition autour du dernier album "The Fifth Season" de Lafawndah.
 
En adoptant une approche de composition qui s'inspire du vaste essai audio de Mark Fisher et Justin Barton intitulé "On Vanishing Land", du documentaire radiophonique révolutionnaire "The Idea of North" du pianiste Glenn Gould et de la tradition dramatique du chœur grec, "Antimony" explore les soniques comme un outil pour construire un monde vivant. 
 
A la lisière de la pièce radiophonique, la musique de Lafawndah se mêle à la voix de la narratrice, Wu Tsang.
Performance
Lafayette Anticipations
dimanche 15 nov. 2020
de 17h30 à 18h15
de 19h30 à 20h15

© Charlotte Krieger

Participant·e·s

Lafawndah est une artiste, compositrice au style imprévisible.

Née à Paris, Lafawndah a beaucoup voyagé : de New York à Téhéran en passant par New Delhi, du Mexique aux tropiques, la musicienne cultive une esthétique du déplacement pour elle-même comme pour son art mutant, nouveau continent musical aux marges d’Orient et d’Occident.

L’artiste a sorti en 2020 The Fifth Season, sur le label parisien Latency, qui explore la dimension collective du rituel comme les pouvoirs de guérison de la musique répétitive, influencée aussi bien par le zar égyptien, la musique traditionnelle indienne et le gnaoua que par les totems de la musique minimaliste américaine tels que Steve Reich ou la Monte Young.

Plus d'infos
Le travail de l'artiste Wu Tsang comprend l'installation, la performance, la réalisation de films et l'organisation d'événements. L'artiste réinvente les représentations raciales et sexuées pour englober les perspectives multiples et changeantes à travers lesquelles nous faisons l'expérience du domaine social.
Le travail de Wu Tsang est très souvent le fruit de collaborations, notamment en tant que co-organisatrice d'une boîte de nuit hebdomadaire appelée "Wildness", qui a été un point de mire pour l’underground et l'activisme communautaire à Los Angeles. Installé dans un bar gay latino, le Silver Platter, près de MacArthur Park, Wildness a créé un espace libre où les client.e.s de longue date, des personnes de couleur homosexuelles, se sont mélangés à des artistes et des performeur.euse.s. Le long métrage de Tsang, "Wildness" (2012), documente cette scène et la négociation perpétuelle des questions de race, de genre et de classe sociale entre les client.e.s, qui se débattent avec les problématiques de gentrification, d'authenticité et de propriété alors qu'ils.elles sont confronté.e.s à des réalités plurielles. Le bar lui-même joue un rôle prépondérant dans le film, servant de narrateur omniscient et incarnant les actes créatifs et performatifs par lesquels la fiction culturelle se forme et s’exprime. L'artiste s’est largement fait connaître en 2012, grâce à ce film, qui a été présenté pour la première fois au MoMA’s Documentary Fortnight.

Wu Tsang a obtenu un B.F.A. (2004) de la School of the Art Institute of Chicago et un M.F.A. (2010) de l'Université de Californie à Los Angeles. Parmi les autres films de Wu Tsang, citons We hold where study (2017), Girl Talk (2015), Damelo Todo (Gimme Everything) (2010) et Shape of a Right Statement (2008). Les œuvres de Wu Tsang ont été exposées ou projetées au Gropius Bau à Berlin, la Tate Modern à Londres, la Kunsthalle de Münster, au Stedelijk Museum d’Amsterdam, au Whitney Museum of American Art, au Solomon R. Guggenheim Museum à New York et au Museum of Contemporary Art Chicago, parmi de nombreux autres institutions nationales et internationales.
Plus d'infos